Jump to content
Sign in to follow this  
cockpitinferno

quel service offrent les société de référencement

Recommended Posts

j'ai été contactée par une personne de la société linkeo qui doit venir me voir jeudi (je me suis dit pkoi pas la rencontrer, ca donnera toujours une idée des possibilités et tarifs)

mais je me demande ce que cette société va faire de plus par rapport à moi?
avec un peu de temps et de travail, peut etre serait je capable de faire pareil?
au telephone, cette personne m'a dit que la facon de référencer de google change en permanence (je pense que c'est en partie vrai) et que eux garantissent une 1ère page, mais qu'est ce que cela sous entends, une 1ère page tout le temps ou 80% du temps.

bref, je voudrai savoir si les sociétés ou personnes dont c'est le métier peuvent vraiment faire la différence. j'imagine que certains sur ce forum exercent cette activité, donc ils pourront surement me renseigner sur ce qu'ils font exactement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un positionnement, c est bien, mais sur quel mots clefs ?
Le plus important c'est d'avoir des visiteurs qui achètent votre produit, si ils tombent sur votre site et que ce n'est pas ce qu'ils recherchent, très peu vont rester dessus.
Les visiteurs cliquent généralement sur les 3 premiers liens d'une recherche, d'ailleurs le premier résultat google de la deuxième page, génère plus de trafic que le 5eme ou 6eme résultat de la première page, il faut donc choisir ses mots clefs en fonctions des acteurs déjà présent. Il existe des outils pour estimer le volume de recherche des mots clefs sur google ( ex: google trends ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta question soulève un point intéressant sur le fait de la nécessité ou non de faire appel à une société de référencement.

Le référencement c'est comme la médecine.... l'automédication existe. On peut se soigner d'un rhume sans aller voir le médecin. Cela voudrait-il dire que le médecin n'est pas indispensable ???? Je ne le pense surtout pas...

Le référencement c'est exactement la même chose....

Oui tu peux tout faire toi-même, du moins tu peux essayer de faire par toi-même, cela étant, est-ce que tu sauras le faire ??

Sur des éléments simples, je n'en doute pas d'autant que sur la toile il y a tellement d'outils gratuits que les bases du référencement sont faisables sans pour cela se saigner financièrement.

Mais là encore la comparaison avec le médecin existe. En effet, si tu soignes mal ton rhume et qu'il se transforme en bronchite alors ce n'est plus la même chose. Il va falloir des compétences plus ardues et plus spécifiques pour essayer d'enrayer le mal.

Là encore ! Le référencement est du même acabit. Si tu effectues de mauvaises actions, alors tu ne pourras que faire appel à un professionnel pour t'en sortir.

Le constat étant que le fait de faire appel à un établissement qui ne fait que cela, et ce, depuis nombre d'années lui confère une expérience indéniable qui permet ainsi une réponse rapide, efficace et adaptée.

Maintenant, le fait de faire appel à un professionnel demande aussi une réflexion sur la démarche, sur le fond ainsi que sur les objectifs que tu souhaites atteindre.

En effet, le fait de penser que, de faire appel à un professionnel du référencement te permet d'exiger d'être en première position dès la 3e semaine c'est encore croire en un père Noël hypothétique et sans fondement sérieux. Les sociétés qui promettent cela sont à fuir le plus rapidement possible, car jamais on ne peut promettre ce genre de choses et les sociétés qui le garantissent sont des "menteurs" purement et simplement.

Le référencement est une démarche de fonds avec des études pointues sur les syllogismes et l'analyse des mots ainsi que du contenu.

Tout le monde sait écrire des phrases, à contrario écrire des phrases percutantes et réfléchies pour un meilleur positionnement alors c'est un autre travail qui demande surtout des compétences très précises.

Non je ne cherche pas à me... nous lancer des fleurs, mais il faut aussi prendre conscience que le référencement ne se cantonne pas à une inscription sur google et autre moteurs, c'est plus pointus que cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tous le monde c’est écrire des phrases,

Tout le monde sait écrire des phrases,
:bug:


Contrairement à un médecin tu peux te passer d'un référenceur, suivant ce que tu veux faire les conseils d un professionnel peuvent apporter un plus ( dans beaucoup de cas ) mais il existe d'autres solutions. Je t'invite a voir avec lui non pas la place ou le traffic, mais plutôt le retour sur investissement, c'est à dire, le recrutement de client et non de visisteurs. Les clients rapportent de l'argent, les visiteurs te coutent de l'argent ( serveur, pub, etc...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

aaarrrfff !!! Je suis eu
en effet... une étourderie. Merci de m'avoir fait la remarque.

Pour ce qui est du fait que l'on peut se passer d'un référenceur, là encore tu as raison. Mes propos n'étaient pas dans le but (et tu l'auras certainement compris dans ce sens) qu'une société de référencement soit indispensable.

J'ai souligné qu'un référencement effectué par un professionnel permet d'apporter une compétence complémentaire dans l'objectif d'un site.

Tu parles de clients ? Oui pour un e.commerce, mais pour un site généraliste on parlera plus de visiteurs certifiés. Là encore ! Le référencement permet une fois de plus, non pas de garantir des ventes, mais plutôt d'avoir des visiteurs certifiés, ce qui en soit n'est pas forcement la même chose.

Tu as beau avoir un nombre de visiteurs important si ces derniers mettent des heures à confirmer un achat, ce n'est plus du domaine du référencement, mais de la structuration de la boutique.

La société de référencement n'est pas l'apanage de la richesse, elle y participe, seules les qualités graphiques, les qualités des contenus, la visibilité et la facilité de l'acte d'achat, feront qu'un site vendra plus qu'un autre, c'est aussi simple que cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet c'est pour cela que l'on différencie bien le SEO du SEM...cependant pour une réussite il devient à date crucial de faire appels aux deux conjointement. J'irai même plus loin en rajoutant le SMO.

j'aime bien la théorie!

Bonnes ventes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@labelandco : elle était trop belle ;)

j'ai simplifié mais je pense que l on s entend sur le besoin d'avoir un visiteur de qualité, quand je dit client, c est quelqu'un qui vas porter un interet à notre site, qui vas faire ce qu'on attend de lui. Un visiteur, qui viens ( cas extrême une barre de surf... ) pour ne rien faire, ne sert a rien et nous coute de l'argent. Il est donc important de cibler nos visiteurs et de ne pas chercher un nombre de visiteur à tout prix.

Pour un site de vente de fringues fashion, je préfère avoir 1000 visiteurs de femmes avec un pouvoir d'achat, que 5000 adolescent d un site de t'chat, mon taux de transformation sera meilleur.

Mais comme tu le souligne c'est trés important d'avoir un site qui donne envie de transformer ( achat, inscription newsletter, lecture des articles, etc... )
Un bon webmaster devra avoir une connaissance dans ces problématiques pour bien repartir quels points sont a travailler ( rien ne sert de travailler le référencement si le site ne donne pas envie de consommer )

(enfin bon, un site avec un très bon pouvoir de transformation, pourrait quand même recruter un peu n importe qui... on l'a fait sur un très gros site )

Share this post


Link to post
Share on other sites
En effet c'est pour cela que l'on différencie bien le SEO du SEM...cependant pour une réussite il devient à date crucial de faire appels aux deux conjointement. J'irai même plus loin en rajoutant le SMO.

j'aime bien la théorie!

Bonnes ventes.

en fait on appelle cela du Web-Marketing ou e.marketing (pour faire moderne...) ;-)
et effectivement généralement les 2 éléments sont intimement liés

@labelandco : elle était trop belle ;)

tu parles, je suis en train de recopier 100 fois "je ne ferais plus de fautes en tapotant au clavier" :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

n'est il pas intéressant dans les débuts d'avoir bcp de visiteurs qui feront parler de vous même s'ils n'achètent pas tt de suite. je suis dans le secteur de l'équitation donc c'est déjà assez spécialisé. donc tout visiteur est un acheteur potentiel puisqu'a priori cavalier. le fait d'avoir bcp de visite ou de fréquence de recherche dnas un moteur n'aident ils pas aussi a améliorer son référencement?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est ce que l'on appelle : la probabilité du volume de masse.

Je suis plutôt dans ce sens, à savoir que le principal est d'avoir un nombre de visiteurs maximal, car sur 1.000 visiteurs jours on aura plus de chance d'avoir des ventes.

Le visiteur certifié est donc la perle des visiteurs. Mais comme toute perle, elle est longue à obtenir. Il faut cultiver l'image de sa boutique, lui donner l'envie de venir mais aussi et surtout donner l'envie d'y revenir. Toutefois avant d'arriver à ce stade, il faut bien évidemment se faire connaître et se faire connaître c'est donc être en bonne place dans les annuaires spécialisés et sur les moteurs de recherche.

Pour en revenir à ton post, ce n'est pas le nombre de visiteurs qui facilitent ton référencement c'est la variabilité des termes usités qui entraînent l'action qui fera que ta boutique sera ou non en bonne position. Je pose souvent la question à mes clients de savoir ce qu'il y a de plus important pour eux : avoir un nombre important de visiteurs ou avoir une présence systématique en position prioritaire ?

Vous me direz que l'un entraîne l'autre.... pas forcement.

Le saviez-vous ?

63 % des visiteurs occultent la page 1 de Google pour aller systématiquement en page 2 (comme quoi le mythe de la page 1 semble avoir fait son temps.) personnellement quand je fais une recherche il est vrai que je ne m'attarde pas à la première page, mais aux 5 suivantes.

...Et vous ?

Je pense que l'évolution du référencement se fera non plus par une démarche de meilleur positionnement, mais plutôt dans un algorithme orienté sur la pertinence de la présence du site en fonction du mot.

Il suffit de lire les divers et nombreux articles sur la nouvelle stratégie de Google et de l'évolution des moteurs de recherche. Les nouvelles normes comme le web 2.0, le HTML 5 et autre joyeuseté. Rappelons-nous la mort des Meta en 2002. Aujourd'hui seule la Meta "Description" est encore utile, alors qu'en 2000 il était primordial de les avoir toutes.

Cela démontre bien que dans un temps relativement court, ce mythe de la première page n'aura plus court pour laisser place à l'intercommunalité de l'environnement, c'est-à-dire que le visiteur sera d'autant plus intéressé si, par un mot ou une expression, il accède à ce qu'il cherche d'autant que ce mot sera celui de son environnement direct. D'où la difficulté de plus en plus croissante de trouver la bonne stratégie référentielle afin de répondre aux spécificités et à l'exigence des visiteurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir


63 % des visiteurs occultent la page 1 de Google pour aller systématiquement en page 2 (comme quoi le mythe de la page 1 semble avoir fait son temps.) personnellement quand je fais une recherche il est vrai que je ne m'attarde pas à la première page, mais aux 5 suivantes.

...Et vous ?


Euh tu peux me citer des sources ? Parce que TOUS les instituts de tracking sont quand même totalement unanimes dans le fait (et c'est pour ma part vérifié sur les 18 sites e-commerce de diverses thématiques que je suis - du verbe suivre - en matière de stats de manière quotidienne ou presque) que 80% des visites (à minima) sont issues de la première page.

La tendance n'est pas de passer à la seconde, ou aux pages suivantes, mais d'allonger la sauce en matière d'expression clé recherchée... et de ce fait de favoriser quelque part l'effet longue traîne (d'ailleurs depuis début mai, la mise à jour de l'algo Google, baptisée Mayday, a fait le malheur des uns et le bonheur des autres :-) ) ; en d'autres termes on est passé d'une moyenne de 2 mots par expression recherchée à 5, ce en quelques années. Les internautes précisent de plus en plus leurs recherches, et obtiennent des résultats de plus en plus précis : si un site e-commerce ressort sur ce type d'expression, son taux de rebond sera d'autant plus faible, et donc son taux de transformation potentiellement plus élevé.



Cela démontre bien que dans un temps relativement court, ce mythe de la première page n'aura plus court pour laisser place à l'intercommunalité de l'environnement, c'est-à-dire que le visiteur sera d'autant plus intéressé si, par un mot ou une expression, il accède à ce qu'il cherche d'autant que ce mot sera celui de son environnement direct. D'où la difficulté de plus en plus croissante de trouver la bonne stratégie référentielle afin de répondre aux spécificités et à l'exigence des visiteurs.


Le seul changement que l'on note, c'est l'effet "recherche universelle" mariant images, vidéos, résultats de blogs, twitter et autres résultats géolocalisés... S'ajoutent à cela les propositions d'expressions clé lors de la saisie (autocomplétion via Google Suggest), l'effet "recherche personnalisée" désormais systématique (même pour les internautes n'ayant pas un compte GWT) ou encore les suggestions en bas de page sur les expressions clé les plus courantes dans le champs sémantique demandé...


Juste pour donner mon avis ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Euh tu peux me citer des sources ?

Euh oui !... :-)

...Si je me souviens, c'est un article publié début 2009 par abondance sur laquelle je m'étais arrêté. Il parlait d'une étude réalisée par AOL et une université américaine, désolé je ne l'ai pas gardé, mais ce chiffre m'avait frappé, car je trouvais qu'il était plein de bon sens. (je rechercherai l'article et le mettrai à disposition dès que je l'aurais retrouvé). Par ailleurs, je fais du référencement depuis une petite dizaine d'années et j'ai eu à constater qu'en effet, la fugacité de l'internaute se révèle particulièrement sur la page 1 de Google.

Bien évidemment, je suis d'accord avec toi sur le fait que la page 1 reste l'objectif n° 1 et que les nouvelles dispositions de Google permettront à des sites noyés dans les profondeurs des limbes du moteur de recherche de refaire surface. ET C'EST TANT MIEUX....

Cela étant je te ferais remarquer que la "Longue Traine " n'est pas nouvelle, elle date depuis 2004 (théorie de Chris Anderson) théorie à l'époque considérée comme "farfelue" et largement critiquée par des professionnelles reconnues dans le domaine du référencement et que Google ne s'en était jamais soucié auparavant (ou si peu). Personnellement j'ai commencé à m'y intéresser depuis la lecture du livre de Chris Anderson développant cette théorie.

Et maintenant ! Google mettant sa dernière mise à jour avec cette technique pour que d'un coup d'un seul les vieux de la vieille du référencement se réveillent et se disent que dorénavant il va falloir peut-être réfléchir à des nouvelles façons de travailler et avoir des perspectives plus profondes dans le domaine du référencement.

Cela me laisse circonspect...

Le seul changement que l’on note, c’est l’effet “recherche universelle” mariant images, vidéos, résultats de blogs, twitter et autres résultats géolocalisés… S’ajoutent à cela les propositions d’expressions clé lors de la saisie (autocomplétion via Google Suggest), l’effet “recherche personnalisée” désormais systématique (même pour les internautes n’ayant pas un compte GWT) ou encore les suggestions en bas de page sur les expressions clé les plus courantes dans le champs sémantique demandé…


Non non !! Il n'y a pas que cela comme changement....

Afin d'apporter un éclaircissement sur ce qui va changer avec la mise à jour de Google, je conseil à nos lecteurs de se référer à cet article que je trouve assez complet : Longue Traine et maj Google qui leur apprendra d'avantage que de longues très llooooonngguueess conversations stériles sur les nouvelles manœuvres et techniques de référencement.

Juste pour donner mon avis ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah tu sais, 95% des sites sur lesquels je travaille font effectivement 60 à 90% de leur trafic sur la longue traîne (selon les thématiques). Dans certaines thématiques très concurrentielles c'est d'ailleurs une excellente chose pour obtenir un ROI rapide sans dépenser des fortunes en réf.

J'ai un client (qui se reconnaitra ;-) ) qui a deux sites Prestashop : un assez récent qu'il a fallu référencer de A à Z, et l'autre issu d'un rachat de site assez ancien (2001) qui a été refactoré sous Prestashop, et sur lequel je bosse actuellement au niveau SEO.

Le premier n'est toujours pas positionné sur les expressions génériques très concurrentes, et malgré cela il fait des pointes à plus de 500 visiteurs/jour, ce uniquement grâce à la longue traîne : il transforme très, très bien ! Le second, déjà relativement bien positionné sur les expressions génériques, est en passe de s'y positionner en 1ère page (il l'est déjà sur certaines expressions), avec un trafic sensiblement équivalent. Et bien celui-ci transforme moins (mais bon, la LT grossit chaque jour, il devrait très logiquement doubler le premier dans les semaines à venir)



Autre exemple : j'ai sur mon blog photo UN article qui me rapporte, sur juin-juillet-août, jusqu'à 500 visiteurs/jour, avec une LT propre à la page de +2700 expressions clé sur un mois glissant (!) ; pourtant mon blog est en 1ère page Google sur "blog photo" et même premier sur "blog nature", mais le trafic rapporté par ces deux expressions quotidiennement est sans commune mesure avec celui de ma fameuse page ;-)




L'article est intéressant mais n'aborde finalement que peu le changement d'algo baptisé "Mayday" par les référenceurs US (pas étonnant que ce nom de vienne pas de Google ^_^). Je préfère celui-ci, qui va un peu plus dans le fond des choses. Mais bon, on a les mêmes sources à la base ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah tu sais, 95% des sites sur lesquels je travaille font effectivement 60 à 90% de leur trafic sur la longue traîne (selon les thématiques).


Idem en ce qui me concerne, j'ai fais le même constat.

Merci beaucoup pour le lien de l'article très intéressant en effet.

j'ai beaucoup aimé cet extrait de Vanessa Fox:

Google recently rolled out its big SERP redesign, which gives users a great deal more options for filtering their results (or at least puts these options in the spotlight). The importance of ranking in a completely natural, organic search has become greatly diluted over time. Don't get me wrong, it's still nice, but it's getting harder to rely on as well as less critical for discovery.


En gros pour les anglophiles chevronnés ;-) Vanessa fox explique que Monsieur Google à fait moultes mises à jour (dont nous avons pu constater les modifications sur la page google) dans la pertinence de recherche proposée aux internautes et que dorénavant il est mis à disposition aux internautes des moyens plus précis afin de trouver de manière pertinente la réponse au recherche.

Ensuite que Google n'est plus le seul a générer du trafic, qu'il faut dorénavant compter sur les média sociaux (Facebook, Twiter...)et autres acteurs comme les vidéos sur YouTube ou DailyMotion, etc...

Je dirais personnellement que cela me soulage enfin, car sans entrer dans un discours pseudo socialisant, cela permet maintenant à tous les sites d'être enfin sur un même pied d'égalité.

Malheureusement pour nous référenceur, cela est une autre paire de manche (si j'ose cet euphémisme).

En tout cas, il est certain Cedric, je rejoins totalement ta réflexion et je pense que nombre des choses étonnantes vont apparaître dans les jours, mois à venir et je crois que toi comme moi ainsi que d'autres confrères, nous aurons un peu plus de travail....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant les réseaux sociaux, leur impact n'est franchement pas marquant (je ne dirai pas nul mais pas loin) concernant les sites B2B...

Le marché professionnel n'est pas encore vraiment entré dans l'ère du social media. En tout cas c'est mon sentiment ;-) (je ne parle pas du marché IT, qui lui "baigne" dedans de facto... Quoique, ça dépend encore de quoi on parle !) ; le mec qui vend des friteuses professionnelles à 5000 €, c'est pas sur Facebook qu'il va trouver des clients :)

À contrario celui qui vend en B2C, par exemple des produits de loisir, a tout intérêt à se mettre progressivement aux médias parallèles et notamment la vidéo ! La difficulté restant de faire ces vidéos (et pour en faire un peu dans le cadre de mon activité photo, je sais combien c'est difficile de sortir un résultat professionnel !)



Pour ce qui est des modifs de l'algo Google, Matt Cutts a effectivement annoncé qu'il y aurait eu entre 350 et 550 changements en 2009 (!) : ça fait une belle moyenne :-) et au final, on "subit" en silence !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour


Ahhh c'est pas moi qui l'ai dit :)

Je crois qu'il est fait allusion à ceci :

C’est ce que l'on appelle : la probabilité du volume de masse.


Le saviez-vous ?

63 % des visiteurs occultent la page 1 de Google pour aller systématiquement en page 2 (comme quoi le mythe de la page 1 semble avoir fait son temps.) personnellement quand je fais une recherche il est vrai que je ne m'attarde pas à la première page, mais aux 5 suivantes.

...Et vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne conteste nullement les chiffres mais je vous rapproche de ce paragraphe publié sur leur site :

In order to find out the value of SEO, we looked at a sample of traffic coming into our advertising network from Google and broke it down by Google results placement. The top spot drove 34.35% of all traffic in the sample, almost as much as the numbers 2 through 5 slots combined, and more than the numbers 5 through 20 (the end of page 2) put together.


Ils précisent que c'est sur un "échantillon " de LEUR réseau publicitaire. Peut-on alors dire que c'est un cas général ??... pas sur...

Personnellement je n'ai donné que l'information suite à une étude de AOL effectuée en 2009 et sur mon humble expérience professionnelle de 10 années dans le domaine du référencement.

Bien évidemment, je ne vais pas dire que la première place sur le moteur Google est à négliger (il ne faut pas interpréter des choses que je n'interprète pas) mais bon...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur mes sites, je me rend vite compte quand une page apparait dans les trois premiers résultats de google, le nombre de visiteur explose !
Et sur la deuxième page, si j'ai beaucoup de visiteurs, je sais que ce lien vas vite passer sur la première page de google...

Les seules fois ou je voit des gens qui évitent les premiers résultats, c est quand ce sont des pub.

Et vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

labelandco, je pense qu'ils veulent dire par là que sur les pages 2 et suivantes, les clics sur les pubs sont plus fréquents que sur la page 1 de résultats (c'est ainsi que je l'interprète, mais bon mon anglais vaut ce qu'il vaut !)

Pour ce qui est des pubs, attention à ne pas généraliser : perso je ne clique pour ainsi dire JAMAIS sur les liens sponsorisés... Mais je sais (pour être éditeur ADSense depuis quelques années sur plusieurs sites à contenus) que ce n'est pas le cas de tout le monde :-) et plus particulièrement des internautes "néophytes" ou occasionnels, qui eux ne font pas forcément le distingo...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Ce que je voulais dire de manière relativement sage, c'est que sortir une information et la faire passer pour une information comme un élément de recherche globale est tout simplement dénuet de tout fondement.

Dans le cas qui nous intéresse, l'étude en question fait état ,non pas d'une recherche globale, mais uniquement sur un secteur prédéfini d'une entreprise unique sur LEUR "réseau " et sur LEUR "plage publicitaire".

Pour moi, cette info ne vaut rien en terme de standardisation informative.

Il faut quand même être un tant soit peu sérieux, quand on donne une info de ce genre. Il faut d'abord essayé de vérifier la véracité de la pertinence et remettre dans un contexte défini par le sens de l'article. Or dans le cas qui nous intéresse c'est comme si je donnai mes propres chiffres en les faisant passer pour être une information standardisée. Ce qui en soit est particulièrement incongru.

Le chiffre que j'ai annoncé j'ai bien précisé que c'était un état de constatation de l'ensemble des clients que j'ai eus à travailler et je n'ai jamais fais passer cette information comme la résultante d'une étude globale. (ce chiffre corroboré en fait une étude générale établie en 2009 par AOL)

Or ! Le post de "webaide" donne en pâture une information en induisant la globalisation standard de la dite infos, chose qui n'est pas le cas.

Pour ce qui est des pub Adsens je te rejoins là encore, il ne faut pas GENERALISER....

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai été contactée par une personne de la société linkeo qui doit venir me voir jeudi (je me suis dit pkoi pas la rencontrer, ca donnera toujours une idée des possibilités et tarifs)

 

mais je me demande ce que cette société va faire de plus par rapport à moi?

avec un peu de temps et de travail, peut etre serait je capable de faire pareil?

au telephone, cette personne m'a dit que la facon de référencer de google change en permanence (je pense que c'est en partie vrai) et que eux garantissent une 1ère page, mais qu'est ce que cela sous entends, une 1ère page tout le temps ou 80% du temps.

 

bref, je voudrai savoir si les sociétés ou personnes dont c'est le métier peuvent vraiment faire la différence. j'imagine que certains sur ce forum exercent cette activité, donc ils pourront surement me renseigner sur ce qu'ils font exactement.

 

As-tu testé finalement les services d'une société de référencement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

Cookies ensure the smooth running of our services. Using these, you accept the use of cookies. Learn More