Jump to content

Olivier from Madinina

Members
  • Posts

    96
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Location
    Martinique
  • Activity
    User/Merchant

Olivier from Madinina's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

1

Reputation

  1. L'avantage que j'y vois, c'est qu'un GG à 10% d'apport de trafic, ça devient négligeable .... on va donc pouvoir faire des opérations à très court terme, à base de gros spams bien velus, prendre ce qu'il y a à prendre, et passer à un autre produit ... etc. Contrairement à ce que pense Label&Co, ça va encore plus doper le BH : sur mon expérience d'aujourd'hui il suffit que je fasse 5.000 bl pourris avec la même ancre sur une page d'un concurrent pour le faire dévisser (négative SEO, et je vais tester dès demain !) ... personne ne va s'en priver ! et les gentils WH mettront des mois à remonter ! Et contrairement à ce qu'il affirme, le problème ne vient pas des CP eux mêmes ou de leurs contenus ... mais des ancres utilisées. Les pages qui reçoivent des milliers de BL sur une seule ancre on été purement dégagées de l'index. mais à coté de ça, les milliers de pages 100% spammy avec des dizaines de milliers de bl en provenance de commentaires illisibles (mais avec des ancres très variées) trustent toujours les top positions. Alors la rengaine du "je vous avais prévenu ... et bla bla bla" ... elle a pas grand intérêt ! En tout cas, dès demain, gros changements : - on vire GA et G+, aucune raison de fournir des infos sur nos visiteurs à une entreprise qui nous "puni". - on vire aussi le catalogue de G shopping. Nos produits sont 100% exclusifs, aucune raison d'en faire profiter GG. - on va communiquer à fond la dessus les reseaux sociaux : "on ne veux plus que GG vous tracke et connaisse tout de vos achats, et pour cela on est prêts à perdre beaucoup de visites du moteur de recherche ... mais entre GG et vous, on a choisi, et c'est vous !" - On s'abonne à revolusyn et on achete une licence de zennoposter. Quelques semaines de prise en mains .. et après, on va y aller comme des gorets pour prendre ce qu'il y a à prendre et en grosse quantité ! Il y avait une sorte de "pacte" avec google : ils nous fournissait du trafic et des outils, et en contre partie ils avaient accès à la quasi totalité de nos données (et en faisait un business très juteux). Il ont rompu le pacte sous un pretexte fallacieux (une des pages en sandbox avait 19 bl en tout !!!), il n'y a aucune raison que l'on fasse quoi que ce soit pour eux. Ils s'en foutent surement royalement, mais j'ai pas pour habitude de tendre l'autre joue !
  2. Toutes nos pages Catégorie se sont faites démontées ... et pas qu'un peu. De manière générale, on passe de la première page à la quarantième !! Tous les mot-clés un peu optimisés et linkés ont dévissés de 5 à 50 places. La longue traîne n'a pas bougé A chaud, comme ça, plusieurs remarques : 1- Google exhibe ses muscles et donne le signal de "j'ai le droit de vie ou de mort sur vous, faites donc exactement ce que je vous dis et, surtout, achetez de l'adwords si vous voulez bien dormir". 2- On est content que le trafic Organic ne représente que 20% chez nous ! on va en perdre surement 30 à 50% ... mais ça ne fera que 6 à 10% du trafic total. 3- Google devient de plus en plus un élément dangereux dans les modèles économiques des pure-players. En 2 ans la situation s'est totalement dégradée : arrivée des liens sponsorisés partout sur les pages de résultats qui enlèvent quasiment tout intérêt pour les positions au delà de la 3e place, multiplication des filtres et modif d'algo mal maîtrisés qui font de gros dommages collatéraux, incapacité chronique à gérer correctement le vrai duplicate, désintérêt flagrant pour le contenu intéressant (certaines grosses requêtes sont justes effrayantes avec que des sites spamy dans le top 10 ... etc etc.
  3. Google a construit son quasi monopole sur la pertinence de ses réponses vis à vis des requêtes et sur la notion de gratuité de ses services (et sur la simplicité d'utilisation). Le mise en avant des annonceurs met clairement en danger la pertinence, et le fait de privilégier les liens sponsorisés par rapport aux résultats naturels met à mal la logique de la gratuité dans l'esprit des gens. Tout aussi énorme et puissant que soit GG, un changement aussi radical n'est pas sans risque dans un monde aussi réactif qu'internet. Ces derniers mois ont montré que GG n'est plus hégémonique pour la pub sur internet puisque FB commence à lui contester son leadersheap. La multiplication des adwords est peut-être une compensation de la part de marché que prend FB. mais elle est aussi un risque important lié à la modification de son modèle ...
  4. Merci, c'est sympa ;-) Bonne journée et bonnes fêtes de fin d'année !
  5. En effet, Google est en train d'accentuer sa pression sur les adwords. D'ailleurs, il y a peu, ils se sont fait une auto pub adwords disant qu'il était préférable de faire de l'adwords que du SEO sur google.es !! C'est clair qu'aujourd'hui, une première position sur une requête concurrentielle n'est plus aussi porteuse qu'avant. Ce qui va poser des problèmes aux agences SEO mais aussi aux annonceurs. La prédominance des adwords en début de page augmente la concurrence et le coût du clic. Si je prends mon marché en exemple (t-shirts), ça devient n'importe quoi. Les mots clés concurrentiels (genre "t-shirt pas cher") sont à 1€ le clic (entre 1.5 et 2 pour une première place !). Le taux moyen de transfo se situant entre 1 et 2% ... les campagnes ne peuvent plus être rentables dans la gamme de prix de ces produits. A titre d'anecdote, il est à noter que l'on a de bien meilleurs résultats sur des requêtes en 11e position (1er en seconde page) que sur celles entre 6 et 10 !! Il va être intéressant de voir l'évolution à moyen terme. Pas sûr que cette stratégie de GG soit gagnante. Les internautes risquent de vite prendre en compte que les 3 premiers résultats sont moins pertinents et de les zapper. Si les CTR tombent, les prix vont s'envoler et les annonceurs ne suivront sans doute pas. En 3 ans, les pages de résultats de GG ont été totalement phagocytés par les pubs ... ce ne sera pas sans conséquences ! En tout cas, ça me conforte dans l'idée qu'il faut multiplier les sources. Aujourd'hui 60% de notre budget pub part sur facebook avec des résultats très bons (et des coûts vraiment bas quand on maîtrise l'outil). La dépendance à google, que ce soit en référencement naturel ou adwords est très mauvaise pour l'avenir de nos boutiques !
  6. C'est avec un petit pincement au coeur que l'on a quitté les thèmes de Atch qui nous accompagnent depuis le lancement il y a 2 ans. Mais nous avions besoin de nouveauté et de fun pour la mise en avant de nos produits. On a donc opté pour un TM qui correspondait plus à notre cible. Toujours est il que nous remercions Atch de nous avoir accompagné et aidé jusqu'à présent ! La version demeure une 1.4.3 assez modifiée. On attendra une 1.5 bien stable (genre 1.5.3 ;-) ) et que notre template soit adapté pour une mise à jour. Si on a raté des trucs important, ou que d'autres soient pas très adaptés, on est ouvert à la critique ! Merci d'avance ! http://www.original-shirts.fr
  7. Faire monter en première page un site sur une longue traine à 5 mots, c'est sûr, c'est possible. Passer en 1ere position sur des requêtes un peu concurrentielle, c'est déjà bien plus compliqué; Et être dans les 3 premiers résultats des SERPs (qui récupèrent l'immense majorité des clics) sur des requêtes très concurrentielles c'est plus possible. Les agences trouveront toujours un contre exemple, mais il suffit de connaitre un peu les outils qui permettent de lister facilement les BL des sites bien placés pour comprendre qu'ils ne sont pas manuels ! Mais d'un autre coté, être dans les 3 premiers sur une requête très concurrentielle, c'est avoir la logistique béton derrière. Une telle position sur une requête à 2.000.000 de recherches/mois au niveau national, c'est assumer 400.000 visites par mois minimum. Il faut l'infrastructure d'hébergement et la logistique (même si le taux de rebond est nettement plus élevé). C'est souvent ce qui sauve les gros acteurs et qui fait que les petits n'utilisent pas le BH au max pour arriver à ça...
  8. La seule distinction entre les bonnes agences SEO et les moins bonnes, ce sont les résultats sur le moyen terme. Positionnement et maintien des positions. Donc un mix entre méthodes approuvées et désapprouvées par Master Cutt ! Leurs campagnes marketing ne valent que pour ce qu'elles sont : du marketing ! Faire monter un site en 1ere page sur un marché concurrentiel est juste impossible sans utiliser l'automatisation dans les BL (donc, forcément BH). Vous croyez que Sarenza est arrivé là en 2 ans uniquement avec de l'optimisation on page et de la pub offline ??? Une immense majorité de boutiques en première page sur des mots clés génériques et concurrentiels y sont parce qu'elles ont des centaines de milliers de BL et ont parfois un contenu d'une pauvreté abyssale. Les nouveaux entrants qui pensent gagner de l'argent dans le e-commerce sans utiliser (consciemment ou pas) des méthodes BH vivent dans le monde des Bisounours !
  9. La question est primordiale et j'ai milité pour qu'elle soit enfin posée. Il y a, en gros, 3 types d'attentes : 1/ Les très petits e-commerçants ou ceux qui sont encore sur un projet : eux veulent toujours avoir le top du top et ça ne leur pose pas de problèmes de faire des mises à jours, des changements de thèmes, des réorganisations de modules. Ils n'ont pas le trafic nécessaire pour éprouver le besoin de stabilité et pensent (trop) souvent que l'arrivée de nouvelles fonctionnalités leur permettra d'avoir une boutique qui rapporte plus. Ils sont donc demandeurs permanents de nouveautés. 2/ Ceux qui sont bien implantés avec un commerce pérenne : pour eux, la priorité absolue c'est que tout marche, que ce soit stable et que les mises à jours se voient le moins possible pour l'utilisateur. Ils ont besoin que leur template suive les évolutions de version et que leur boutique ne soit pas chamboulée à chaque mise à jour afin que leurs clients gardent leurs repères. Une mise à jour profonde est plus difficile à gérer pour une boutique qui fait 1.000 vu/j ou plus que pour une boutique qui en fait 100. 3/ Les prestataires : Eux sont pris entre deux feux : un rythme élevé amène beaucoup de nouveaux utilisateurs donc du potentiel. Mais il faut maintenir et adapter l'existant ce qui demande beaucoup de boulot pas toujours rémunéré. Mais quoi qu'il en soit, eux doivent s'adapter au rythme, c'est le lot des sous-traitants ! Ce qui est important à mes yeux, c'est de différencier les mises à jour fonctionnelles des patches de sécurité ou de stabilité. Obliger des commerçants à revoir toute leur boutique pour simplement boucher des trous de sécurité ou d'instabilité, c'est totalement contre productif. Donc je plaide pour de grandes mises à jours très espacées (1 an mini) qui intègrent toutes les nouvelles fonctionnalités créées et pour la mise en oeuvre de patches qui conservent impérativement la compatibilité avec la dernière version majeure. Sachant qu'il faut aussi continuer à maintenir la version majeure -1 pour laisser le temps aux gros commerces de passer à la nouvelle version (au moins 6 mois).
  10. On est un peu vindicatifs contre PS et sa manière d'effectuer des accès vers des externes, mais il y a aussi des modules qui font ça et quelques fois totalement cryptés ce qui, contrairement à PS, nous empêche de voir ce qui se passe. Je suis en train de tester tous les appels depuis les différents scripts vers l'extérieur ... et il y a de drôles de choses. Je publierai une liste dès que j'aurais fini !
  11. Oui, suivre la procédure pour désinfecter votre site et vider les caches de la boutique.
  12. Merci pour la prise en compte. Et, oui, des attaques sur les DNS d'un serveur hébergeant un PS 1.4.X pourraient permettre de se servir de la faille dans ajax.php en routant les appels pour prestashop.com vers un serveur malveillant qui pourrait intaller à nouveau le hack sur un PS non patché. Ca me semble pourtant simple à comprendre que le lien est évident! Je vais bloquer tous les appels sortant de mon serveur vers le domaine prestashop via le pare-feu. Ca permettra de régler une partie du problème le temps de tout nettoyer.
  13. Je m'en occupe dans la journée (il est 8h du mat ici) Au contraire, il y a un lien direct ! Des petits malins utilisent des scripts qui cherchent les boutiques PS dans les SERPs google et ensuite ils scannent les répertoire upload et download pour chercher des backdoors. Ca implique que les boutiques infectées sont visées par d'autres que l'auteur du hack initial.
  14. Voilà, ce qui me dérange, de lire tout et son contraire !
  15. Bonjour jeckyl, je pense que vous n'avez pas du tout compris comment agissait le virus exactement et comment il s'est propagé précisément, je vous invite à relire le message de Nebojsa STOJANOVIC pour les détails techniques, il n'y a nul besoin de patcher l'archive de Prestashop pour corriger le problème. Cordialement Désolé, mais je ne suis pas d'accord avec ça. Il y a un problème qui est l'intrusion sur le serveur prestashop.com, mais il y a AUSSI une faille dans le script qui traitait l'info récupérée sur ce serveur. Imaginons un détournement DNS (service souvent peu optimisé en terme de sécurité sur les dédiés non infogérés) et le hack serait de nouveau possible. Il est donc nécessaire de protéger les serveur PS mais aussi de corriger la faille sur la solution, et donc de patcher l'archive téléchargeable !
×
×
  • Create New...

Important Information

Cookies ensure the smooth running of our services. Using these, you accept the use of cookies. Learn More