Jump to content

Cédric Girard

Members
  • Posts

    1,161
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Cédric Girard

  1. Bonjour +1 pour la solution de Jeanba. C'est le plus simple à mon humble avis.
  2. ...et donc on en revient au fonctionnement de Prestashop "de base" :-) Perso je trouve que ce sont beaucoup d'efforts pour rien (en tout cas d'un point de vue SEO !)
  3. Bonjour Très rapidement (mais pas complètement car c'est un truc qu'en principe je... vends :-) ) il faut : * modifier le htaccess (pour prendre en charge la réécriture de ces nouvelles URL) * modifier le fichier search.tpl de votre thème pour détecter et gérer convenablement les pages de tags (par rapport aux pages de recherche) * modifier le fichier header.php (là c'est du lourd par contre) pour rendre indexables les pages tags (ce n'est pas le cas par défaut) Mis en oeuvre sur le site dans ma signature, mais également sur d'autres sites comme Piscine Shop (sur lequel je bosse en référencement) Au niveau optimisation, on pourrait aller plus loin et notamment définir (pour chaque tag) une description spécifique, car dans le cas présent ce sont des descriptifs "construits" de manière générique en calant les tags à l'intérieur... Pas ultra optimisé, même si ça permet de se placer à moyen terme sur les pages tag ! Par exemple MasterMateriel est positionné sur plusieurs expressions clés recherchées du genre matériel boucherie
  4. Effectivement, quand on parle de "mots-clés" c'est au sens large, tous les mots présents dans le texte d'une page. Pas seulement la balise META Keywords L'intérêt de référencer (ou de tendre vers) toutes les pages d'une boutique est d'en faire autant de points d'entrée supplémentaires pour obtenir du trafic. Plus une page est "profonde" (dans notre cas une page produit) plus elle est spécialisée, et donc plus l'internaute qui y arrive va être "spécialisé" lui aussi, avec d'autant plus de chances de le transformer en acheteur. Je donne un exemple : l'internaute qui recherche "four" et qui arrive sur votre site de vente de matériel de cuisine professionnelle, ne trouvera peut-être pas ce qu'il recherche (veut-il un four à pain ? un four pour une cuisine ? un four micro-onde ? un four à pizza professionnel ?...) Mais celui qui recherche four à pizza électrique double chambre et qui arrive sur votre page ventant précisément ce produit, lui, va très certainement être transformé en acheteur ! Je préfère 100 visiteurs/jour qui arrivent direct sur des pages produit, que 500 visiteurs/jour qui arrivent sur la page d'accueil ;-) car le potentiel de transformation est radicalement différent ! En ce sens, Prestashop est un super CMS car il favorise (si tant est que les pages produit soient bien remplies comme il faut) admirablement ce que l'on appelle la "longue traîne"...
  5. Euh je dirais même qu'il est déconseillé tout court d'avoir des URLs à rallonge... Perso la première chose que je fais c'est de virer les catégories des URLs, mais je conçois qu'on veuille le faire bien évidemment. Disons que ça limite grandement les risques de duplicate content... Concernant ce que vous voulez faire, c'est peut-être possible mais TRÈS dangereux car si produit en doublon, l'un des deux produits n'apparaîtra jamais. Mais surtout, ce sera EXTRÊMEMENT gourmand au niveau SQL, car cela va impliquer : * de rechercher sur des champs texte de grande longueur (qui ne sont pas indexés par défaut, il faudra donc aussi modifier les index de la base de données) * de trouver un moyen de savoir si c'est une page produit ou une page catégorie (ou fournisseur, ou fabricant, ou CMS) qui est appelée, sinon bonjour la galère ; si vous le faites uniquement sur les produits c'est éventuellement jouable, mais sinon au niveau perfs ça va être ingérable et votre serveur va tomber rapidement (sauf à gérer en plus un système de cache ou des tables complémentaires pour accélérer les recherches texte) * de modifier tous les liens du CMS (ceci dit il n'y a qu'une fonction à modifier : sur ce point Prestashop est rudement bien conçu...) Au niveau des inconvénients : l'avantage d'utiliser des ID est qu'un internaute peut faire une erreur en copiant-collant votre lien, si l'ID de produit figure dans l'URL (ce qui sera le cas vu que cet ID est au début de l'URL) la page sera tout de même visible, sinon erreur 404 ! La seule chose est de contrôler les URL à la volée pour éradiquer le DC.
  6. Ah oui mais pour les ID, pas d'autres solutions (sauf à tout rewriter à la mano...)
  7. Un petit "up" pour vous dire que j'ai obtenu la certification CESEO Un peu décriée sur la scène SEO du fait d'un examen blanc mis en ligne un peu foireux, mais au final vraiment intéressante et bien ciblée !
  8. Bonjour Euh la balise meta generator ne sert certainement pas à ce genre de chose ;-) (elle sert à indiquer le moteur utilisé pour faire tourner votre site), elle ne joue strictement aucun rôle en matière de référencement. Si votre site ne ressort pas sur "Aux arts de la table", c'est surtout parce que : * votre page d'accueil ne comporte aucun texte éditorial (uniquement des liens, pour ainsi dire) * votre site a très peu de liens directs pointant vers votre page d'accueil (8 venant de 5 domaines différents, dont deux de ce forum) et surtout, AUCUN LIEN n'a d'ancre de texte, hormis ceux du forum via le nom de domaine... judicieusement choisi ! Les autres passent par des bannières image et ne "transmettent" donc pas le texte dans le lien) lm59, ton astuce ne fonctionnera pas, il vaut mieux opter pour du rédactionnel : en clair, du contenu texte rédigé de manière intelligible (éviter les listes de mots-clés, les moteurs les détectent trèèèès facilement !) Ma préconisation : * ajouter du contenu texte à votre page (à minima un paragraphe présentant votre activité, mais avec un champs lexical adapté : pas de "bienvenue sur notre site" !) * modifier le header de manière à passer l'image en background CSS et placer un lien texte "Aux arts de la table" en lieu et place (avec un attribut text-indent négatif) pointant sur votre page d'accueil ; c'est une pratique autorisée par les guidelines Google car elle contribue à l'accessibilité pour les déficients visuels. Vous pouvez en voir une application sur la boutique en lien dans ma signature (MasterMateriel) * inscrire votre site dans des annuaires de qualité (3/4 par jour avec des descriptions uniques et des titres variés mais contenant pour la plupart "Arts de la table" vous permettront de ressortir assez rapidement) ; liste des annuaires généralistes incontournables ici Ce sera déjà un bon début...
  9. Bonjour Hormis une modification du fichier header.tpl de votre thème, je ne vois pas, surtout si vos champs sont effectivement renseignés. Avez-vous bien ce code dans votre header.tpl ? <title>{$meta_title|escape:'htmlall':'UTF-8'}</title> {if isset($meta_description) AND $meta_description} <meta name="description" content="{$meta_description|escape:htmlall:'UTF-8'}" /> {/if} {if isset($meta_keywords) AND $meta_keywords} <meta name="keywords" content="{$meta_keywords|escape:htmlall:'UTF-8'}" /> {/if} Sinon il vous faut aller vérifier dans la base de données. Autre solution, un problème d'encodage avec les accents (ça m'est déjà arrivé en triturant moi-même ces valeurs pour des pages qui en sont dépourvues...)
  10. Bonjour Juste un aparté sur la thématique : il semble que la concurrence sur les bijoux fantaisie soit exponentielle depuis le début de l'année (nb : j'ai reçu au bas mot une bonne vingtaine de demandes sur cette thématique depuis fin 2009...) et il est donc illusoire de chercher à se positionner sur des expressions génériques, sauf à travailler d'arrache-pied notamment en terme de netlinking (les premiers ont déjà une bonne longueur d'avance sur ce point) La meilleure méthode consiste donc à bosser sur la longue traîne et sur la confiance utilisateur, en clair : le CONTENU. Plus vos descriptions de produits seront détaillées (et uniques d'un produit à l'autre évidemment), plus votre potentiel de longue traîne (c.à.d le nombre d'expressions clé sur lesquelles votre site ressortira) vous amènera de visiteurs. Travaillez également, comme cela a été dit, sur la présentation de vos produits et sur la mise en confiance de l'internaute, car avoir des visites c'est une chose, mais avoir des visites transformées en achats, c'en est une autre...
  11. Bonjour Selon les prestataires, les services de création de site e-commerce vont de quelques dizaines d'euros (en clair : le package Prestashop dézippé brut de fonderie et vaguement paramétré sur un serveur mutualisé) à quelques milliers d'euros voir plus (site sur serveur dédié ou VDS, avec template 100% personnalisé créé sur mesure, intégré avec blog Wordpress, le tout optimisé et référencé) Dans tous les cas ça s'appelle "création de site e-commerce" mais en réalité, on mélange souvent "création de template" et "site e-commerce de A à Z" ! Du coup moi ça me semble pas du tout élevé, si on parle bien de la même chose ;-)
  12. Bonjour labelandco, je pense qu'ils veulent dire par là que sur les pages 2 et suivantes, les clics sur les pubs sont plus fréquents que sur la page 1 de résultats (c'est ainsi que je l'interprète, mais bon mon anglais vaut ce qu'il vaut !) Pour ce qui est des pubs, attention à ne pas généraliser : perso je ne clique pour ainsi dire JAMAIS sur les liens sponsorisés... Mais je sais (pour être éditeur ADSense depuis quelques années sur plusieurs sites à contenus) que ce n'est pas le cas de tout le monde :-) et plus particulièrement des internautes "néophytes" ou occasionnels, qui eux ne font pas forcément le distingo...
  13. Bonjour Ahhh c'est pas moi qui l'ai dit Je crois qu'il est fait allusion à ceci :
  14. Bonjour Même avis que Melki-Tseleq mais plus nuancé ;-) si l'on part du principe que le nouveau site sera... nouveau, notamment au niveau rédactionnel (en d'autres termes, si vous réécrivez vos fiches produit !) car dans ce cas, avoir deux sites ne sera pas outre mesure gênant. À contrario, il sera plus simple pour vous de n'en gérer qu'un (évitera d'avoir à payer par exemple deux modules de paiement auprès de votre banque), et évitera des frais supplémentaires pour le référencement du nouveau. La technique est relativement simple : établir une table de correspondance entre anciennes pages et nouvelles pages, puis faire des redirections 301 (via le fichier .htaccess) Deux avantages à cela : - vous conserverez (et peut-être même améliorerez légèrement) votre positionnement existant - vous bénéficierez de l'ancienneté de votre nom de domaine (sur des thématiques un peu concurrentielles, cela joue un rôle assez fort notamment sur les mots-clés les plus génériques, et donc concurrentiels) Attention cependant au rédactionnel, car sur votre site existant c'est peut-être ce qui pêche le plus...
  15. Bonjour Bien entendu que le lien cité en premier lieu est très léger en terme de contenu, mais bon : nous parlions de meta descriptions et des éléments que l'on peut saisir dans le back-office, pas de stratégie SEO globale... Quant à aller jusqu'aux études sociométriques, je dirais que c'est même aux prémisses d'un projet qu'il faut les entreprendre, pas une fois le site monté et en ligne car ça peut éviter un plantage dans les règles. Accessoirement, le référencement c'est également et surtout de l'écriture web, du rédactionnel... Sans fautes ;-)
  16. Nous sommes tout-à-fait d'accord sur la conclusion ;-) D'ailleurs, même si c'est anecdotique, Yahoo utilise encore la META Description dans son algo de ranking... Mais bon vu le trafic rapporté par ce moteur (en France en tout cas), ça reste assez anecdotique !
  17. Ahhh je ne me base pas QUE sur ce que dis Google (tout se vérifie en ce bas monde du référencement...) Pour n'en citer que deux : http://blog.axe-net.fr/balise-meta-description-referencement/ http://www.laboratoire-referencement.fr/balise-meta-description.php On parle bien de Google, hein (parce que sinon, oui, chez Yahoo ça compte encore... Mais c'est bien le seul...) Et Google, dans la vidéo du premier lien, n'a fait que confirmer les réponses aux questions qui lui sont posées à chaque rencontre avec des référenceurs de part le monde (on y a droit depuis 2001...) ; après tout, c'est quand même clairement indiqué dans leurs guidelines : quel intérêt auraient-ils de mentir sur les éléments jouant sur la qualité de leurs résultats ?
  18. Euh avant d'accuser on vérifie ses sources :-) http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2009/09/google-does-not-use-keywords-meta-tag.html Je cite : "Even though we sometimes use the description meta tag for the snippets we show, we still don't use the description meta tag in our ranking." Là en l'occurrence c'est Google qui le dit sur son blog officiel Je précise que bien évidemment cela n'a pas changé depuis septembre 2009, bien que l'on ait vu apparaître des snippets de "grande longueur" (qui ne sont d'ailleurs pas issus de la balise META Description mais du contenu de la page ; ceci dit, bien difficile il est de le tester car ils apparaîssent de manière relativement aléatoire, ou en tout cas avec des critères qui nous sont encore inconnus - je reste sur la préconisation de Matt Cutts et sa META Description d'une longueur idéale de 160 caractères environ). Je ne mens jamais ;-) (au pire, je dis des conneries, mais je ne mens jamais !)
  19. Il faut modifier le code de la fonction linkCategorie (je l'indique dans mon article) Enfin non : là j'indique comment virer la catégorie des URL de produits (mais bon comme je l'ai dit, c'est sincèrement inutile, et plus source de problèmes que de gain réel, ou en tout cas palpable, au niveau du référencement...)
  20. Je propose une solution permettant d'éviter de perdre son positionnement (merci les redirections 301 à la volée) et permettant surtout de s'assurer que toute URL est unique dans la boutique. Mais bon je suis pas là pour vendre des prestations Un début de piste sur mon blog : http://www.effi10.com/technique-web-css/prestashop-corriger-le-duplicate-content/ (date un peu et est largement incomplet, mais la solution est là)
  21. Bonjour De l'intérêt de désactiver l'affichage des catégories dans les URLs !!! La règle de base en matière d'URL, c'est une page = une URL unique. À l'extrême limite, en... désactivant l'URL rewriting on évite ce genre de soucis :-) Sinon, faut bidouiller un peu ! Car sans vouloir faire peur, en imaginant une catégorie avec 5/6 produits et donc sans pagination, à votre avis, comment Google interprète les URL qui suivent ? http://www.monsite.com/5-nom-de-la-categorie http://www.monsite.com/5-ici-nimporte-quoi http://www.monsite.com/5-nom-de-la-categorie?orderby=name&orderway=asc http://www.monsite.com/5-nom-de-la-categorie?p=1 http://www.monsite.com/5-nom-de-la-categorie?p=1&orderby=name&orderway=asc http://www.monsite.com/5-ici-nimporte-quoi?orderby=name&orderway=asc http://www.monsite.com/5-ici-nimporte-quoi?p=1 http://www.monsite.com/5-ici-nimporte-quoi?p=1&orderby=name&orderway=asc http://www.monsite.com/category.php?id_category=5 http://www.monsite.com/category.php?id_category=5&p=1 http://www.monsite.com/category.php?id_category=5&orderby=name&orderway=asc http://www.monsite.com/category.php?id_category=5&p=1&orderby=name&orderway=asc (je vous passe toutes les combinaisons de paramètres de tri, et le fait que "ici-nimporte-quoi" peut être remplacé par... n'importe quoi !!!) La réponse : il voit strictement la même page, avec autant d'URL différentes ! Résultat : duplicate content...
  22. Bonjour Je ne pense pas qu'il y ait un intérêt majeur à faire ce genre de chose, d'autant que l'on peut définir à loisir l'URL réécrite dans Prestashop. Les URL à rallonge ne sont pas forcément une solution pérenne pour le référencement, et il serait dans votre cas préférable de renommer l'URL de votre sous-catégorie en "chemise-homme", par exemple Les mots-clés dans les URL ont un impact malgré tout assez limité (même s'il n'est évidemment pas nul), en tout cas beaucoup moins qu'un titre bien choisi et qu'une description de catégorie adaptée affichée dans la page. ;-)
  23. Bonjour Ce sont des adresses "parasites" que Google détecte en... analysant le javascript du moteur de stats de Prestashop ! (qui a dit que Google ne lisait pas le JS ?...) Vous pouvez le vérifier en recherchant "pagetime.token" dans le code de la page affichée (page source ; ne sont concernées que les pages de catégories, étrangement...) Je n'ai pas encore trouvé le moyen de les virer, si ce n'est de désactiver les stats. Et le problème est encore visible sur la version 1.2.5 (la 1.3 est trop récente pour avoir des retours sur ce point)
×
×
  • Create New...

Important Information

Cookies ensure the smooth running of our services. Using these, you accept the use of cookies. Learn More