Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 11/05/2021 in all areas

  1. that is not the correct answer, does not even make sense, why not say I will do better? it's not up to the poster to ask you for the 'how' because you did not provide, that's ridiculous answer. I'm not in mood to bump heads, but if you want to push it I'm go all in... Either post quality or don't answer. got it?
    3 points
  2. Dear all, for who is still looking for a solution, thanks to the support received, the following solved my issue: replace core.js file from Prestashop 1.7.7.7 or other previous version. Themes ->core.js
    3 points
  3. Hi PrestaShop-merchants, I have created a module for solving a age old problem: changing the order reference into something meaning full. The random string of characters is not a preferred order reference for most merchants. You can use variables to fill the order reference with, like $cart->id, $order->id, $shop->name, or a combination of those. You can use any variable from several PrestaShop Objects (main classes). For a more detailed explanation checkout: https://github.com/blauwfruit/orderreference See the latest releases: https://github.com/blauwfruit/orderreference/releases Give me your opinion! Thanks!
    2 points
  4. What is the lowest image_id value in your database in the ps_image table?
    2 points
  5. No, the empty directory is there because the image got deleted. But the directories are not deleted.
    2 points
  6. Because otherwise it would end up with one directory having millions of files, like it was in the old versions.
    2 points
  7. I needed a COD with fee module and since I couldn't find what I was looking for (for free), I decided to make one myself. Some features: Compatible with multiple currencies and multiple shops Ability to either integrate the COD fee with the Carrier's fee, or add a dummy product in the order to reflect the fee, with configurable tax. Many parameters to check for in order to apply the fee (cart total, delivery country, delivery zone, carrier, customer group, product categories, manufacturers, suppliers). Many ways to calculate the fee (fixed value, percentage of the cart value or a combination of the two). All parameters are defined in conditions, which each calculates a fee if is validated. You can choose to use the first one that was validated, or add all of the successful ones to define the fee. Ability to test a scenario to see if your condition will produce the desirable fee. Ability to store all the purchases done with this module, with a complete log of how the fee was calculated. Ability to check (or autocheck if configured) for an update. I intend to keep updating it, so please let me know if you have any problems or suggestions. You can find it in github as well if you want to contribute (sakgiok/codwfeeplus). Edit: v1.0.9 added real time cart summary update during checkout for Prestashop v1.7 Edit: v1.0.10 fixed a bug with carriers not listed when they were added by a module. Edit: v1.1.0 added a condition type field to be able to disable module when these conditions are met, plus a bug fix and some color redesign (Control+F5 to reload the page to see the new css). Edit: v1.1.1 Taxes are now displaying correctly in PS1.7 cart summary and in PS 1.6-1.7 invoice and added some helpful buttons in condition parameter editing. Edit: v1.1.2 Order State is available to be configured plus some bug fixing and visual fixes. Some sanity checks added to make sure all condition values are present in Prestashop. Edit v1.1.3 Fixed a serious bug in payment validation. Edit v1.1.4 Fixed some bugs reported here (cart summary in PS1.7, tax displaying, reordering with COD Product etc). Edit v1.1.5 Added compatibility for PS versions 1.6.0.6 and 1.6.1.24. Edit v1.1.6 Fixed a bug for some PS versions < 1.6.1.0 and added provision for PS version 1.7.6.0 Edit v1.1.7 Added "States" field in conditions to validate against the state of the delivery address. Edit v1.1.8 Fixed a bug that prevented the module to work when installed fresh. Download: codwfeeplus_1.1.8.zip GitHub Link: https://github.com/sakgiok/codwfeeplus Demo: https://ps17demo.sakgiok.gr/admin107ak3oho Username: [email protected] Password: demodemo
    2 points
  8. i solved the issue by removing a condition in the ReasuranceActivity.php i commented on github as well https://github.com/PrestaShop/blockreassurance/commit/37d0fb1eafe8c227281e12e9a1422980b0d76816#commitcomment-60858987 public static function getAllBlockByStatus($id_lang = 1, $id_shop = 1) { $sql = 'SELECT * FROM `' . _DB_PREFIX_ . 'psreassurance` pr LEFT JOIN ' . _DB_PREFIX_ . 'psreassurance_lang prl ON (pr.id_psreassurance = prl.id_psreassurance) WHERE prl.id_lang = "' . (int) $id_lang . '" AND prl.id_shop = "' . (int) $id_shop . '" AND pr.status = 1 ORDER BY pr.position'; $result = Db::getInstance()->executeS($sql); foreach ($result as &$item) { $item['is_svg'] = !empty($item['custom_icon']); /* {* removed this && (ImageManager::getMimeType(str_replace(__PS_BASE_URI__, _PS_ROOT_DIR_ . DIRECTORY_SEPARATOR, $item['custom_icon'])) == 'image/svg'); *} */ } return $result; } }
    2 points
  9. Server Error beim Warenkorb hinzufügen. Aktiviere den Debug Modus um die Fehlermeldung im Detail zu sehen
    2 points
  10. Good work! Looks very interesting, great module Regards,
    2 points
  11. I did some dirty hard coded stuff to test it on my sandbox environment. To be able to share it I would have to extract it and make a proper module of it. Unfortunately my time is extremely limited right now. But when I find some time I will see if I can complete it and upload a module.
    2 points
  12. Mam poradnik jak to zrobić: https://www.youtube.com/watch?v=4zpnSMrik9w
    2 points
  13. Thank you for the error report. This was indeed a bug. The problem that the active shop was used as a template to fill all the fields of the ps_product_attribute_shop table. When there was no entry for the active shop things went wrong. I have now uploaded a new version (1.30m) where this is fixed.
    2 points
  14. When researching and wanting to buy a product, what external factors do you usually consider? For me, in addition to finding out the reviews and ratings of customers who have bought the product, there is one more factor that I also pay attention to is the number of products sold. With the mentality of a shopper, I believe that not only me but also most customers feel more secure and have more faith in products with many buyers. People tend to believe that products that have a lot of buyers are usually good. So, why don't we display the number of products sold in the front office so that all potential customers who visit your website can see, thereby stimulating them to buy? But wait, what about new products that don't have many buyers yet? We don't want to display products with such low sales, do we? So, is there any way to solve these problems? Rest assured! We have thought of that too and developed "Total Product Sold" - a free PrestaShop sale count module that can help you not only to count but also to adjust and display the quantity of sold products as you wish on the front office! Compatibility: Total Product Sold is compatible with PrestaShop 1.7. FEATURES Allow you to display the total product sold on the product detail page and the product listing page on the front office. Enable you to set the initial total product sold for your product, the module will add the actual total product sold automatically then display that number on the front office. You can set up the module to automatically count a product as sold based on order status. You also can generate an ideal number of sold items to display on the front office by adding "Sold factor". Just enter an integer to be the calculated value when 1 item of the product is sold. For example, if you enter "5", when there are 2 items sold, the total product sold displayed on the front end will be "10" items. Besides setting the display of the number of total sold items applied for all products in the store. You completely can set up to display the total sold number for a specific item. Support multi-store mode. Support multiple languages. DOWNLOAD There are 2 ways to download: 1. Download on our website (recommended for up-to-date versions): https://prestahero.com/prestashop-modules/174-prestashop-total-product-sold.html 2. Directly download the attached file here: v1.0.1-ets_totalproduct_sold.zip If you have any questions or need our support, you can leave a comment below, we will reply as quickly as possible!
    2 points
  15. The attributes don't have defaults. The Product-Attribute Combinations do. So you need to set per product which combination is the default.
    2 points
  16. Pour la version 1.7 c'est le même principe qu'aux versions antérieurs : Pour modifier l'affichage des prix HT ou TTC. Dans la BO --> paramètres de la boutique (Shop settings) -> parametres clients (customer settings) --> groupes -> modifier.
    2 points
  17. I had what appears to be the same problem. This solved it. Add this logic to the if on line 390 in src/Adapter/Product/AdminProductDataProvider.php if ($formatCldr && $product['price'] != null && $product['price_final'] != null) { $product['price'] = $localeCldr->formatPrice($product['price'], $currency->iso_code); $product['price_final'] = $localeCldr->formatPrice($product['price_final'], $currency->iso_code); }
    2 points
  18. grace à l'indication de Nico, j'ai fini par trouver. Sur Paypal ( en version professionnel ) dans la fenetre en haut à droite ( lien rapide ) il faut cliquer pour déplier Vous avez l'option : accepter des paiements En cliquant dessus, cela vous amène sur une page où se trouve paypal checkout ( cliquer dessus ) Choisir "intégration avancée" => faire une demande Vous remplissez le numéro de telephone et un mail de contact et c'est activé pour moi. Retour sur prestashop et les paiements carte bancaire sont approuvé et disponible. Plus de message d'erreur. paiement carte approuvé et disponible.
    2 points
  19. To edit this page you will need to edit the tpl file. See themes/yourtheme/stores.tpl. Remember to create a back-up prior to editing this page. Hope that helps! Marty Shue
    2 points
  20. Vous n'avez pas accès aux logs serveur ? pour consulter les erreurs ? Peut-être vérifier aux niveaux des fichiers de traduction comme vous utiliser un thème custom et qu'avec le thème classic tout est fonctionnel.
    1 point
  21. Ah ben c'est clair mais si vous voulez qu'ils le réparent il faut déclarer un bug sur Github ou vous plaindre chez Addons
    1 point
  22. Pedazo de Tema. Lo probé estos días y tiene todo lo que considero necesario (menu, filtros, añadir al carrito,scroll infinito todo centrado en usabilidad..) para una tienda. Increíble que este disponible gratuitamente Enhorabuena!
    1 point
  23. Turn on debug mode and then you should see errors.
    1 point
  24. Hi all, We are giving away this free module which allows you to show number of times product is viewed on product page. Its like product heat. Enjoy producthits.zip
    1 point
  25. Effectivement je n'avait pas ce hook qui avait disparu, mais ça y est je l'ai retrouvé! Ma solution a été de supprimer le thème et de le réinstaller Merci pour ta réponse magicbel!
    1 point
  26. go to mx and fill out mx to your siteground name ttl is 60 seconds, priority 10 destination as above. That was all I did. On prestashop everything is the the way I described above. This is what worked for me. My .com name is an alias of the master google account. You may want to check that in google email.
    1 point
  27. Hola , sí, al borrarse un producto se hace "coherentemente", se borra lo mismo que al borrarlo por el backoffice
    1 point
  28. Updates vorher immer auf einem Test-Klon ausprobieren.
    1 point
  29. There's a lot complains on Him. Presta staff should close all Mypresta modules threads in my opinion. Either ban him to people's don't buy and stay with nothing.
    1 point
  30. 1 point
  31. Da ist ein Override installiert der nicht mit deiner Version kompatibel ist. Wenn du die Datei öffnest steht drin welches Modul dieses installiert hat - das Modul braucht ein Upgrade, falls es keins gibt musst du den Entwickler kontaktieren.
    1 point
  32. Entonces, pon los parámetros que aparecen en este artículo y nos cuentas: https://www.tiendaonlinemurcia.es/configurar-pasarela-pago-prestashop-tpv-virtual-redsys/
    1 point
  33. Hola @sara11¿Qué tal estás? Te cuento al respecto, cuando adquieres un nuevo tema, dependiendo del tema, trae unas opciones u otras configuradas. Me explico... Por ejemplo, hay un módulo de megamenú para PrestaShop, pero algunos temas, sobre todo los de Leo theme, mi traen por defecto. Por lo tanto, aquí habéis que dejar solo uno. Si quieres, indícanos el tema e intentaré ayudarte en lo posible. En cuanto a que deberás volver a hacer, pues lo más probable es que tengas que reconfigurar muchas páginas a nivel visual.
    1 point
  34. WebSoft: Ještě jednou díky moc za radu. Mám hotovo, skutečně přes popsaný postup to šlo a ušetřilo mi to hodně času, pokud jsem se nechtel vzdát nové kolekce produktových fotografii. Vaše rada by si zasloužila zaslání nějaké tekuté odměny 😉
    1 point
  35. I would personally ask a hosting provider to check it out.
    1 point
  36. ce n'est pas un bug mais une erreur 404. Supprimez cette ligne à la fin de ce fichier /js/jquery/jquery-migrate-3.1.0.min.js : //# sourceMappingURL=jquery-migrate.min.map
    1 point
  37. Sprawdź to rozwiązanie. https://stackoverflow.com/questions/66910062/remove-fields-in-the-checkout-page-in-prestashop
    1 point
  38. Thanks Ivica, Its sad , because it should not be happen with updates , Thanks , have a good weekend !Jean
    1 point
  39. Installer de A à Z son Serveur VPS ou dédié sur debian 10 + ISPCONFIG (Version PHP : 7.3 pour etre le plus compatible en versions PS) ' Ce nouveau tuto est une version entièrement réadaptée aux nouvelles versions de débian. L'ancien commencant a poser plus de soucis sous les nouvelles versions qu'il n'en résolvait (cela dit il est encore valable pour les debian de 5 à 7) ' par Jean François G (Dans cet exemple nous choisissons un serveur VPS OVH mais le tuto est valable pour tous les serveurs VPS et même les serveurs 100% dédiés.) Un petit mot avant de commencer : Vous lirez dans plein de topics : "Si tu n'es pas un administrateur de génie, alors ne tente pas l'expérience des serveurs dédiés car c'est impossible. Tu dois faire appel à un professionnel payant." Nous allons tenter ici de casser ce discours et de faire en sorte que vous puissiez vous aussi avoir votre serveur dédié avec juste un minimum de connaissances. Lorsque votre opérateur vous livre votre VPS, sa version de débian est "nue" (Sauf cas spéciaux). C'est à dire que le serveur démarre, charge linux, comprend le html... mais c'est à peu prêt tout. Pour le reste c'est une coquille vide qui attend patiemment que quelqu'un vienne lui dire quoi faire. Il va donc falloir que ce soit vous qui le lui disiez. Dans ce tuto vous allez apprendre à installer les fichiers nécessaires pour que le serveur comprenne le PHP, utilise une base de donnée et supporte les fonctions utiles à prestashop, mais aussi le sécuriser, le clôturer et punir les méchants qui souhaiteraient lui faire du mal.. Vous allez également installer un gestionnaire graphique de serveur, accessible depuis internet, afin de pouvoir gérer celui ci plus facilement sans avoir besoin d'en apprendre les lignes de commandes. J'ai choisi ISP-Config car il à l'avantage d'être 100% gratuit et assez simple à comprendre. Pour les novices, comptez environ 1h30 à 2 heures pour tout faire.. Alors ... c'est parti Infos importantes : - Ce serveur ne contiendra pas de serveur Mail,ni de serveur DNS. Nous partons du principe que si vous lisez ces lignes vous n’êtes pas un admin réseau et donc que la notion de DNS, serveur de nom, et serveur mail est encore un peu flou pour vous.. Vos mails seront donc gérés par votre hébergeur de nom de domaine et les DNS aussi (en toute logique). Les envois de prestashop se feront par la commande mail de débian par défaut . - Ce nouveau tuto est une version entièrement réadaptée aux nouvelles versions de débian. L'ancien commencant a poser plus de soucis sous les nouvelles versions qu'il n'en résolvait (cela dit il est encore valable pour les debian de 5 à 7) - Les lignes de commandes sont entre des caractères comme << ou >> ou encore " " . Bien sur on ne les tapent pas, ils ne sont la que pour faire comprendre que c'est une ligne de commande...... - Notez que pour tous mes dédiés ou mes VPS je crée toujours des scripts de sauvegardes journalières sur un hebergement externe, lancés via une tâche CRON. Mais ce tuto est pour les novices, donc je leur conseille pour débuter de prendre l'option de sauvegarde automatique du loueur du VPS ou du dédié. Ils en ont forcement une. (si j'ai le temps je vous ferais un tuto pour expliquer les scripts de sauvegarde, mais ce n'est pas une mince affaire ) PRELIMINAIRE : Nous allons avoir besoin des données que nous avons reçu d’OVH lors de la création du VPS. Notamment son nom (vpsxxxxx.ovh.net) Le mot de passe root pour le ssh (ou le login-user avec les droits root et son mot de passe) L’adresse IP du serveur 1 / Si vous avez déjà tenté quelque chose sur votre VPS il faut le réinstaller. : Vous devez vous rendre dans votre espace d'administration de votre compte sur le site de votre hebergeur (Pour exemple ici, un VPS OVH) Dans votre espace utilisateur repérer l’onglet « serveurs privés virtuels » En haut à droite une case est marquée "REINSTALLER" Vous choisissez la version de Débian 10 2/ Préparation du serveur : Nous allons tout paramétrer par SSH. Donc il faut télécharger un programme pour cela. Par exemple le logiciel Putty : http://www.clubic.co...0874-putty.html Lancez putty, puis connectez vous sur l’IP de votre serveur. Une fenêtre noir apparait, c’est la que tout se passe. · Tapez votre login : root (Ou le user ayant les droits) Puis votre mot de passe reçu sur le mail de confirmation que vous venez de recevoir. Nous allons utiliser un éditeur de fichier pour paramétrer notre serveur. Debian est normalement fourni avec l'utilitaire nano. Il est parfait pour faire notre paramétrage et en plus est complet. Pour savoir s'il est bel et bien déja préinstallé, il suffit de taper l'ordre "Nano"' Si un éditeur noir s'affiche, c'est tout bon. un CTRL X reviendra aux lignes de commandes. Si un message d'erreur s'affiche alors allez au chapitre 2b, effectuez les modifs et revenez ici après A noter que : - pour annuler la saisie : CTRL Z - Pour enregistrer le fichier : CTRL X, puis Y pour confirmer et ENTREE pour valider le nom de fichier - Pour débloquer si l'on a fait une mauvaise manip : CTRL C 2a : Verifier le hostname Une fois logué en root, la première chose à faire est de vérifier que votre host est bien configuré (notamment si vous n'êtes pas sur un serveur VPS OVH, ou si vous êtes sur un vrai dédié : "nano /etc/hostname" Vous vérifiez que le nom de votre serveur est présent et bien complet, sinon vous corrigez. 2b : Changer le mot de passe du root Pour mieux vous rappeler du mdp root, nous allons le changer. Tapez « passwd root » Et choisissez un mot de passe qui vous plait. (Si vous n’avez pas accès au compte ROOT, vous pouvez changer le MDP de l‘utilisateur avec pouvoir bien sur.. ) POUR INFORMATION SEULEMENT, VOICI COMMENT CREER UN AUTRE UTILISATEUR AVEC DROITS ROOT (Certains veulent le faire, d’autres non.. A vous de voir) : Créer un nouvel utilisateur classique d’abord : « sudo adduser nomutilisateur » Ensuite on lui injecte les droits root : « sudo usermod -aG sudo nomutilisateur » Et enfin on vérifie si ça a fonctionné : « su nomutilisateur » (Si tout est ok, vous pouvez vous déconnecter et reconnecter avec ce nouveau user avec droits) Notez qu’une fois sous ce nouveau login, pour ne plus avoir à taper le mot sudo, il suffit de taper cette ligne de commande : « sudo –s » 2c : Faire la mise à jour " apt-get update ", validez Si erreur "There is no public key available for the following key IDs" : · apt-get install debian-archive-keyring · apt-key update Normalement à ce stade on met à jour notre linux, mais pour éviter des erreurs plus tard nous allons dès maintenant installer des appli critiques : Installation de dialog (au cas ou) : "apt-get install dialog" puis les taches cron : "apt-get install cron" puis les complément de apt : " apt-get install apt-utils" Puis on met à jour notre linux “apt-get upgrade”, validez Maintenant que le système est à jour, on va pouvoir travailler correctement 2d : Configurer la langue et les caractères Par défaut, le serveur peut être configuré pour une autre langue que FR (souvent en_EN.utf8), nous allons le paramétrer pour les caractères français : « dpkg-reconfigure locales » Un panneau apparait. Faites naviguer la liste et cochez fr_FR.UTF-8, puis tab et validez Dans région par défaut, choisissez « fr_FR.UTF-8 » Nous avons donc configuré la langue française et le type de caractère à UTF-8 (ça tombe bien c'est ce qu'utilise prestashop) Note : Si le message "no locales installed on this server" apparait, lancez l'installation avec un "apt-get install locales" puis recommencez le chapitre 2 2e : Installer les programmes obligatoires Installation de Maria-db (equivalent à mysql en plus rapide), d’open-SSL, de curl (qui contient des protocoles essentiels), FTP (pour de futurs sauvegardes externes) et rkhunter (un anti rootkit) : "apt-get -y install mariadb-client mariadb-server openssl curl ftp rkhunter" Ensuite on configure Maria-db de base : mysql_secure_installation Il vous demandera si vous souhaitez changer le mot de passe : Y Puis vous donnez un nouveau mdp et vous répondez Y à toutes les autres questions. 2eb : Si vous souhaitez administrer mysql depuis l’extérieur Par defaut mysql n’écoute que le localhost. Pour y acceder de l’exterieur vous devez lui donner l’autorisation : « nano /etc/mysql/mariadb.conf.d/50-server.cnf » Puis commenter la ligne « bind-address = 127.0.0.1 » en ajoutant un dièse devant pour donner #bind-address = 127.0.0.1 2-f : Installation d’apache et de PHP « apt-get -y install apache2 apache2-doc apache2-utils libapache2-mod-php php7.3 php7.3-common php7.3-gd php7.3-mysql php7.3-imap php7.3-cli php7.3-cgi libapache2-mod-fcgid apache2-suexec-pristine php-pear mcrypt imagemagick libruby libapache2-mod-python php7.3-curl php7.3-intl php7.3-pspell php7.3-recode php7.3-sqlite3 php7.3-tidy php7.3-xmlrpc php7.3-xsl memcached php-memcache php-imagick php-gettext php7.3-zip php7.3-mbstring memcached libapache2-mod-passenger php7.3-soap php7.3-fpm php7.3-opcache php-apcu libapache2-reload-perl» puis on active les différents modules : "a2enmod suexec rewrite ssl actions include dav_fs dav auth_digest cgi headers actions proxy_fcgi alias" Et on relance le service « systemctl restart apache2» 3 - Installation du serveur FTP : On va utiliser pure-ftpd qui fonctionne très bien. « apt-get install pure-ftpd-common pure-ftpd-mysql » « nano /etc/default/pure-ftpd-common » On change sur ce fichier la ligne VIRTUALCHROOT=false, en VIRTUALCHROOT=true Et on sauve Puis on relance le service « /etc/init.d/pure-ftpd-mysql restart » 4 - Installation de phpmyadmin : Il n’y a plus de package phpmyadmin dans debian 10. On doit tout installer manuellement (merci debian) Création des répertoires : "mkdir /usr/share/phpmyadmin mkdir /etc/phpmyadmin mkdir -p /var/lib/phpmyadmin/tmp chown -R www-data:www-data /var/lib/phpmyadmin touch /etc/phpmyadmin/htpasswd.setup" On telecharge le source : "cd /tmp wget https://files.phpmyadmin.net/phpMyAdmin/4.9.0.1/phpMyAdmin-4.9.0.1-all-languages.tar.gz" et on décompresse l’ensemble : "tar xfz phpMyAdmin-4.9.0.1-all-languages.tar.gz mv phpMyAdmin-4.9.0.1-all-languages/* /usr/share/phpmyadmin/ rm phpMyAdmin-4.9.0.1-all-languages.tar.gz rm -rf phpMyAdmin-4.9.0.1-all-languages" On crée le fichier de configuration par defaut: "cp /usr/share/phpmyadmin/config.sample.inc.php /usr/share/phpmyadmin/config.inc.php" et on l’ouvre : "nano /usr/share/phpmyadmin/config.inc.php" Dans le fichier on va insérer un mot de passe pour les cookies (32 caractères) sur cette ligne : $cfg['blowfish_secret'] = 'votremotdepassede32caracteres'; /* YOU MUST FILL IN THIS FOR COOKIE AUTH! */ Puis il faut insérer cette ligne tout en bas du fichier pour lui dire ou se trouve le dossier temporaire: $cfg['TempDir'] = '/var/lib/phpmyadmin/tmp'; Maintenant on crée un fichier de config personnalisé : "nano /etc/apache2/conf-available/phpmyadmin.conf" et on copie ceci dedans (sans les premiers et derniers tirets, ce n'est que esthétique pour vous) ---------- # phpMyAdmin default Apache configuration Alias /phpmyadmin /usr/share/phpmyadmin <Directory /usr/share/phpmyadmin> Options FollowSymLinks DirectoryIndex index.php <IfModule mod_php7.c> AddType application/x-httpd-php .php php_flag magic_quotes_gpc Off php_flag track_vars On php_flag register_globals Off php_value include_path . </IfModule> </Directory> # Authorize for setup <Directory /usr/share/phpmyadmin/setup> <IfModule mod_authn_file.c> AuthType Basic AuthName "phpMyAdmin Setup" AuthUserFile /etc/phpmyadmin/htpasswd.setup </IfModule> Require valid-user </Directory> # Disallow web access to directories that don't need it <Directory /usr/share/phpmyadmin/libraries> Order Deny,Allow Deny from All </Directory> <Directory /usr/share/phpmyadmin/setup/lib> Order Deny,Allow Deny from All </Directory> ----------- On sauvegarde le fichier et hop ! On active l’ensemble : "a2enconf phpmyadmin systemctl restart apache2" Pour que phpmyadmin fonctionne, il lui faut sa base par défaut. Allons y : "mysql -u root -p" (entrez le mot de passe de maria) puis création du fichier : CREATE DATABASE phpmyadmin; Puis on crée un utilisateur avec pouvoir sur les bases: CREATE USER 'utilisateur'@'localhost' IDENTIFIED BY 'votremotdepasse'; (utilisateur et votremotdepasse sont a mettre à votre sauce bien sur) puis on lui donne les droits : GRANT ALL PRIVILEGES ON *.* TO 'utilisateur'@'localhost' IDENTIFIED BY 'votremotdepasse' WITH GRANT OPTION; FLUSH PRIVILEGES; EXIT; Maintenant on charge la base nouvellement créé (il faudra encore taper le mot de passe): "mysql -u root -p phpmyadmin < /usr/share/phpmyadmin/sql/create_tables.sql" Dernière étape : Finaliser le fichier de config "nano /usr/share/phpmyadmin/config.inc.php" Puis on enleve les commentaires pour activer les lignes : /* User used to manipulate with storage */ $cfg['Servers'][$i]['controlhost'] = 'localhost'; $cfg['Servers'][$i]['controlport'] = ''; $cfg['Servers'][$i]['controluser'] = 'user'; <- A changer par celui de mariadb $cfg['Servers'][$i]['controlpass'] = 'password'; <- A changer par celui de mariadb /* Storage database and tables */ $cfg['Servers'][$i]['pmadb'] = 'phpmyadmin'; $cfg['Servers'][$i]['bookmarktable'] = 'pma__bookmark'; $cfg['Servers'][$i]['relation'] = 'pma__relation'; $cfg['Servers'][$i]['table_info'] = 'pma__table_info'; $cfg['Servers'][$i]['table_coords'] = 'pma__table_coords'; $cfg['Servers'][$i]['pdf_pages'] = 'pma__pdf_pages'; $cfg['Servers'][$i]['column_info'] = 'pma__column_info'; $cfg['Servers'][$i]['history'] = 'pma__history'; $cfg['Servers'][$i]['table_uiprefs'] = 'pma__table_uiprefs'; $cfg['Servers'][$i]['tracking'] = 'pma__tracking'; $cfg['Servers'][$i]['userconfig'] = 'pma__userconfig'; $cfg['Servers'][$i]['recent'] = 'pma__recent'; $cfg['Servers'][$i]['favorite'] = 'pma__favorite'; $cfg['Servers'][$i]['users'] = 'pma__users'; $cfg['Servers'][$i]['usergroups'] = 'pma__usergroups'; $cfg['Servers'][$i]['navigationhiding'] = 'pma__navigationhiding'; $cfg['Servers'][$i]['savedsearches'] = 'pma__savedsearches'; $cfg['Servers'][$i]['central_columns'] = 'pma__central_columns'; $cfg['Servers'][$i]['designer_settings'] = 'pma__designer_settings'; $cfg['Servers'][$i]['export_templates'] = 'pma__export_templates'; 5 - Installation d'autres modules, optionnels mais fortement conseillés (comme unzip par exemple): « apt-get install unzip bzip2 arj nomarch lzop cabextract apt-listchanges libnet-ldap-perl libauthen-sasl-perl daemon zip » On active les redirections “a2enmod suexec rewrite ssl actions include” “a2enmod dav_fs dav auth_digest” On relance le service : « /etc/init.d/apache2 restart » 6 - Installation de fail2ban : « apt-get install fail2ban » Puis on crée les fichiers de configuration pour chaque service « nano /etc/fail2ban/jail.local » Et on rempli avec ceci : [ssh] enabled = true port = ssh filter = sshd logpath = /var/log/auth.log bantime = 86400 maxretry = 2 [pure-ftpd] enabled = true port = ftp,ftp-data,ftps,ftps-data filter = pure-ftpd logpath = /var/log/syslog bantime= 7400 maxretry = 3 Moi j'ai été hard, j'ai mis 2 tentative maximum en erreur car les russes ont bien compris que tout le monde mettait 5 et ils tentent que 3 fois par 20 minutes... Vous pouvez remonter à 5 si vous avez peur de vous tromper vous même ... Mais bon si vous connaissez vos codes, normalement c'est zero mauvaises tentatives... 7 - INSTALLATION D'ISPCONFIG : cd /tmp wget http://www.ispconfig.org/downloads/ISPConfig-3-stable.tar.gz tar xfz ISPConfig-3-stable.tar.gz cd ispconfig3_install/install/ php -q install.php Si à la fin de cette configuration d'isp config vous avez un message d'alerte noté : NameVirtualHost *:443 has no VirtualHosts Lancez cette ligne de commande : "ln -s /etc/apache2/sites-available/default-ssl /etc/apache2/sites-enabled/000-default-ssl" Cela corrigera le fait qu'il n'y a pas de virtualhost SSL d'activé. L’installation de base est terminée. Pour acceder a ispconfig (login « admin » et mot de passe que vous avez choisi) : votrenomdeVPS.ovh.net :8080 (ou votre hostname:8080 ou votreIP:8080) Pour acceder à phpmyadmin Votrenomdevps.ovh.net/phpmyadmin (ou votre hostname/phpmyadmin ou votreIP/phpmyadmin) 8/ Réglages essentiels de sécurité 8a : Edition de php.ini pour autoriser l’importation des gros fichiers dans phpmyadmin : « nano /etc/php/7.3/apache2/php.ini » En face de max_input_vars, mettre 20000 et enlever le dièse si necessaire(Pour les fichiers de traduction de prestashop) Et mettez 20M en face de upload_max_filesize = !! Attention !! si vous choisissez le mode PHP-CGI ou FPM pour vos site vous devez faire la même chose dans le dossier /etc/php/7.3/CGI ou /etc/php/7.3/FPM On relance le serveur : /etc/init.d/apache2 restart 8b : securiser et changer le port d’accès pour ispconfig « nano /etc/apache2/sites-available/ispconfig.vhost » Vous trouverez ceci : Listen 8080 NameVirtualHost *:8080 <VirtualHost _default_:8080> <IfModule mod_fcgid.c> À changer en ceci si vous voulez le port 7654 à la place du 8080 : Listen 7654 NameVirtualHost *:7654 <VirtualHost _default_:7654> <IfModule mod_fcgid.c> Puis on change le vhost d’ispconfig (normalement c’est déja fait puisque c’est un fichier virtuel, mais on ne sait jamais) nano /etc/apache2/sites-enabled/000-ispconfig.vhost Et on fait pareil 8c : Changer l’adresse d’accès de phpmyadmin «nano /etc/apache2/conf-available/phpmyadmin.conf » Vous trouverez ceci : Alias /phpmyadmin /usr/share/phpmyadmin A changer en ceci (ou monraccourci = l’adresse souhaitée) Alias /monraccourci /usr/share/phpmyadmin Et on relance pour valider tout ça : "systemctl restart apache2" 9 : Parametrer un nouveau site dans ISPCONFIG Dans ISP CONFIG : / Enlever les prefixes : Si on ne compte pas utiliser son dédier pour vendre des sites web a des clients, on peut enlever les préfixes automatiques que ISP config met dans les paramètres. Onglet « system » : « Interface config » : onglet « sites » Supprimer tous les préfixes déjà préconfigurés. Cela évitera de ne plus se rappeler des différents login que ispconfig aurait modifié lui-même. / Créer son propre compte client : Histoire de ne pas avoir de messages de rappel a répétition ou de zones vides dans la config. Onglet « Client » « Ajouter un nouveau client » et on renseigne les zones / On crée l’espace du futur site web : Onglet « Site »: « Add new site » Sous onglet « domaine » : - Serveur : sélectionner son serveur - Client : le fameux client créé précédemment - Adresse ip : * (choisir l’etoile et ne pas choisir l’adresse IP du serveur, sauf si vous ne voulez jamais rajouter d’autres sites. En gros laisser l’étoile) - Domaine : nomdomaine.com (ne pas mettre le www.) - De CGI à SuEXEC, remplissez selon les technologies utilisées - Auto sous-domaine : *. - SSL : cochez si vous administrez via SSL - ]PHP : choisissez votre fonctionnement de PHP (fast-CGI) - Actif : Coché (évidemment) Et : ENREGISTRER / On crée l’utilisateur FTP pour le site : Onglet « site » : Sous onglet « utilisateur FTP » + Nouvel utilisateur FTP : puis Site web : on choisi le domaine concerné Nom d’utilisateur : Choisir un login (qui ne sera pas modifié puisqu’on a supprimé les préfixes) Choisir un mot de passe Quota de disque : -1 (c’est vous donc pas de restriction) Actif : ben oui On peut maintenant accéder via FTP a l’espace web et uploader le site dans le dossier « web » / La base de données : Je passe par PHPmyadmin pour créer ma base de données puis l’importation pour transférer les tables . Sous phpmyadmin créez une nouvelle base de donnée (rappelez vous de son nom pour plus tard), puis dans cette base de données, grâce à l’onglet « importer », restaurez votre sauvegarde SQL que vous avez faite via votre mutualisé. Pour cela cliquez sur parcourir et allez cherchez le fichier Zip ou sql (c’est selon) puis cliquez sur « executer ». Ca mouline …. On attends (ça peut durer longtemps) … et hop c’est bon. Dans privileges, créez un nouvel utilisateur, donnez lui un nom, laissez « tout serveur », donnez lui un mot de passe, et les privilèges passe partout. (vous pouvez aussi donnez tous les droits sur cette base uniquement, en cliquant sur le choix plus bas, plus facile mais c’est plus risqué) . Cliquez sur « éxecuter » La base est prête 10 / Pointer votre DNS de domaine sur votre serveur Chez votre registar, accédez au zones DNS, puis dans la zone A, mettez votre serveur vps.xxxxx.ovh.com ou votre adresse IP de serveur Dans la zone MX, faites pareil (si vous voulez gérer vos mails sur votre serveur) 11 / Sécuriser son accès SSH Actuellement votre accès à distance est sur ROOT sur le port 22, c'est à dire sur l'utilisateur maître (un dieu en somme) sur le port par défaut. Nous allons changer cela afin de compliquer une éventuelle tentative d'utilisation de votre SSH par un tiers. 11a : Changement du port d'accès : Avec putty, accedez à votre serveur et loguez vous en root. puis : "nano /etc/ssh/sshd_config" vous allez avoir ceci : # What ports, IPs and protocols we listen for Port 22 # Use these options to restrict which interfaces/protocols sshd will bind to #ListenAddress :: #ListenAddress 0.0.0.0 Protocol 1 (Quelques fois protocol 2) à changer en ceci (ou 7654 est à changer dans le numéro de port que vous souhaitez) : # What ports, IPs and protocols we listen for Port 7654 # Use these options to restrict which interfaces/protocols sshd will bind to #ListenAddress :: #ListenAddress 0.0.0.0 Protocol 2 et sauvegardez 11b : Maintenant nous allons créer un utilisateur autre que root: Création de l'utilisateur : "adduser teteatoto" Pas bien compliqué ça ... Mais pour l'instant root peut toujours accéder au SSH 11c : Interdiction du SSH à root et autorisation d'accès à teteatoto Attention : Cette étape va interdire le login SSH de root, ne vous trompez pas concernant le nouveau nom d'utilisateur. Si vous l'oubliez = Réinstallation "nano /etc/ssh/sshd_config" vous allez avoir ceci : # Authentication: LoginGraceTime 120 PermitRootLogin yes StrictModes yes à changer en ceci : # Authentication: LoginGraceTime 120 PermitRootLogin no StrictModes yes AllowUsers teteàtoto sauvez le fichier relancez le service : "/etc/init.d/ssh restart" Dorénavant pour accéder au serveur en ssh vous devrez vous loguer en tant teteatoto (et mot de passe de teteatoto), puis dès que vous accedez à la ligne de commande, vous devrez demander les droits du root pour travailler à sa place avec la lignes suivante : "su -" Il sera demandé le mot de passe du root et une fois fait, hop vous avez pris sa place 12 / VERIFIER QUE LE MODULE MOD_EXPIRES EST BIEN ACTIF Pour gagner de la vitesse dans l'affichage des pages il est important que les navigateurs sachent quand ils doivent recharger les images et quand les prendre dans le cache. Pour cela c'est le module 'expires' qui donne les instructions. Debian n'active pas toujours ce module par défaut, alors dans le doute on va le vérifier et si besoin l'activer : On lance la commande suivante : "a2enmod expires" Si on à la réponse 'expires already enabled' alors on est bon, rien besoin de rajouter. Si la réponse est 'Enabling module expires. To activate the new configuration, you need to run: service apache2 restart' Alors on écoute et on tape sagement : "service apache2 restart" Et hop, google vous dira merci. Derniers petits chargements : Je rajoute quelques utilitaires qui seront bien utiles si vous voulez décompresser des fichiers de sauvegardes ou bien en créer ou les transférer sur une autre serveur.. "apt-get install unzip zip ftp" Comme son nom l'indique unzip decompresse des archives zip, son petit frère zip les crée, et ftp est le mode ligne de commande pour transférer sur un ftp distant. Il ne reste plus qu'a créer le script qui va bien.. ASTUCE : IMPORTER UNE BASE EXISTANTE MYSQL : Astuce pour ceux qui souhaitent faire une importation sans risque d'erreur d'un PHP.ini ou de phpmyadmin (on va faire simple, sans transferts SSH compliqués ou pour que ceux qui ne connaissent pas les transferts SFTP puissent le faire autrement et facilement en FTP classique. Donc on ne va pas travailler dans un dossier interne du serveur mais on va passer par un dossier temporaire du site web. C'est parti : Via le FTP, on crée un dossier "tempo" à la racine du site web Dans le phpmyadmin de l'ancien serveur ou de l'hebergement mutualisé, faire une exportation de la bdd en format zip (pas gzip) Copier ensuite ce fichier zip de votre PC dans le site sur le VPS ou le dédié, dans ce dossier temporaire fraichement créé. Ensuite vous fermez votre FTP. Techniquement parlant le fichier se trouvera donc dans /var/www/nomdusite.com/web/tempo Ouvrez une session SSH avec putty et allez dans ce dossier sur le serveur "cd / cd /var/www/nomdusite.com/web/tempo" (vous remplacer bien sur nomdusite.com par votre propre domaine. Lancez un "unzip nomdelabase.zip" ce qui donnera un fichier nomdelabase.sql dans le nouveau phpmyadmin du vps créer la base de données (par exemple basetoto) Puis un nouveau uilisateur pour cette base avec les droits complets. Ensuite en SSh faites : mysql -u utilisateur -p nomdelabasevps < nomdelabase.sql il suffit ensuite de donner le mot de passe de l'utilisateur et l'importation se fait en quelques secondes seulement.. Une fois l'importation terminée, et après avoir bien vérifié sous phpmyadmin que tout est la, vous pouvez rouvrir votre FTP et supprimer le dossier TEMPO du site avec tout ce qu'il contient. et le dossier est de nouveau propre De plus on contourne ainsi les limitations des PHP.ini ce qui sécurise encore un peu plus et permet de laisser le upload_max_filesize par défaut.. --------------------------------------------------------------------------------------------------------- et voila. Vous avez terminé Il n'y a plus qu'a vous lancer dans l'expérience !
    1 point
  40. Managing the store as well as managing customer orders has never been an easy task. The bigger the store, the more orders we get. There are inevitably orders that have errors during processing, shipping, or have problems during the ordering process. Agree that a long list of orders always makes store owner like us happy. However, it is necessary to remove defective orders from the list to avoid unnecessary confusion in the processing of other orders! Unfortunately, PrestaShop's default does not allow you to delete orders from the list. That causes quite a lot of inconvenience for shop owners like us. But don't worry, because of understanding the inconvenience, we have created "Delete Order" - a completely free and extremely simple PrestaShop module that can help you delete the orders you want and move them to the "Trash orders". Now the decision is up to you, you can delete them permanently or restore them if needed! Compatibility: Delete Order is compatible with PrestaShop 1.6 and PrestaShop 1.7 FEATURES Allow you to delete each order on the order listing page. You also can select all or several orders to delete quickly. Enable you to view back the order you deleted on the "Trash orders" page. Allow you to permanently delete orders, or restore the orders from “Trash orders” to the order listing page depending on your purpose. Support multi-store mode. Support multiple languages. GO PREMIUM We also have a premium version of this module. If you just want to delete orders on the order listing page to make the list neater then using the free version is enough. But if you want more awesome features such as edit, duplicate, export orders or customize the data fields of the order listing page,... you should purchase the premium version - Order Manager. Let have a look at some salient features available only in the premium version: Editing orders is simple and versatile With the live editor feature, you may alter any sort of order information displayed in the PrestaShop back office on both the order listing page and the order details page. You can make some changes like customers' information, billing addresses, order status, and so on. Feel free to customize your order listing page easily You can add the data fields you want and arrange their display order on the order listing page by dragging and dropping easily. Besides, the module brings you a big convenience, you can do some bulk actions for the orders selected like: delete/export orders, print invoices, or change order status, etc. Order quick view popup is provided You can look at order details without having to go to the specific order page with a quick view popup. You also can print order details or download the order invoice in PDF format from this window. Customize and print shipping labels with ease using a variety of paper sizes supported Sign in as a customer The module allows the store admin to sign in as a customer and examine that client's information and whole order history. A great tool to help store manager export PrestaShop orders easily Your orders can be exported to CVS, excel, or XML for other business purposes such as accounting, data migration, etc. You also can create any order export rule depending on your purpose: unpaid order, paid order, canceled order, and so on. The module also allows you to set up an order export schedule and automatically send data to specific email addresses or save order data using the cronjob feature. DOWNLOAD There are 2 ways to download: 1. Download on our website (recommended for up-to-date version): https://prestahero.com/order-management/170-free-prestashop-delete-orders.html 2. Directly download the attached file here: v1.0.1-ets_delete_order.zip If you have any questions or need our support, you can leave a comment below, we will reply as quickly as possible!
    1 point
  41. Je me permets de lancer un petit UP, car le support n'aide en aucun cas à résoudre les problèmes de ce module. Tout est flou, rien n'est vrai. Même pour les produits qui s'affichent correctement dans le catalogue, ils ne sont même pas au bon prix... Le support m'a dit que le problème ne venait pas vraiment d'eux, mais que c'est Facebook en tant que tel qui ne répond pas à leurs demandes techniques et donc ils ne peuvent pas corriger ce qui ne va pas. Pensez-vous à une solution pour ce message "L’identifiant distributeur n’existe pas : Produit avec l’id_retailer spécifié inexistant" ? Merci
    1 point
  42. Hola, Como ya saben, en la nueva actualización de Prestashop 1.7.6 cambio el registro de carpetas y el antiguo error que contenían las monedas en la posición del signo ($) y (CLP) se encuentra en otra posición. Por lo cual, para solucionar este problema (Bug,) debes ingresar en el siguiente directorio. /public_html/localization/CLDR/core/common/main/es.xml Deben buscar la siguiente linea de código. <currencyFormat type="standard"> <pattern>#,##0.00¤ </pattern> </currencyFormat> <currencyFormat type="accounting"> <pattern>#,##0.00¤ </pattern> Y dejarla así. ¤ <<<---esto es lo que hay que modificar (Solo la ubicación del símbolo) <currencyFormat type="standard"> <pattern>¤#,##0.00 </pattern> <currencyFormat type="accounting"> <pattern>¤#,##0.00 </pattern> Borrar cache y con eso debería funcionar. Saludos www.softcomerce.cl
    1 point
  43. Bonjour la communauté. Je suis en train de créer un presta 1.7 pour une commerçante qui me demande si c'est possible d'ajouter ses articles depuis son mobile. Oui, je sais ce que vous allez dire. Personnellement je pense que je vais insister pour qu'elle le fasse depuis son pc, mais par acquis de conscience j'aimerais lui apporter une réponse fiable. J'ai vu qu'il existait des modules (hors de prix) pour cette fonction, mais sinon avez-vous une autre solution à me proposer ? Merci pour votre aide.
    1 point
  44. Yeah, there will be issues, and no, there is no other way. Unless you add a separate table, which you can also do, but you lose the benefits of a class property. Alternatively you can implement some code that loads and saves automatically from your extra tables, but it's a lot of work
    1 point
  45. I've already looked for the solution in a more rude way ... I think that you have eliminated the customer test data that it brings when installing prestashop, and the system has lost the address or rather the data of the client, the only thing that should do is go to your database and look for an example: ps10n_cart, you select all the data and you delete, then you follow where it says: ps10n_cart_product and select the data that is in the tables and you delete ... I hope you have solved ...
    1 point
  46. Hi there, I don't know if you still are here on prestashop forum but have informations how to fix this annoying prestashop bug. Just go there -> YOUR-WEBSITE/adminfolder/themes/default/template/controllers/products/ There you will find .tpl files for each tab from product page (Informations, Price, Shipping, Feature, Images etc) Open first informations.tpl file , search and delete this: disabled="disabled" and then next of that find <i class="process-icon-loading"> and change "loading" to "save". That code need to looks like <i class="process-icon-save"> You have to do that twice at each file you edit. 1. for Save and stay button and 2. for Save button. Repeat that in each file for each tab. You can thanks me later
    1 point
  47. I installed a new theme, SNS Nova, and it does not show subcategories in a main category in the product list view, just a message "There are no products in this category". I have a few main categories that don't have any products in them, they are just to hold subcategories with products. I want it so that if they click on that main category it will show the subcategories where the products would be displayed instead of the current message (how it works in the default Prestashop theme). Can anyone help me re-enable this? Thanks!
    1 point
×
×
  • Create New...

Important Information

Cookies ensure the smooth running of our services. Using these, you accept the use of cookies. Learn More