Blogs : comment auditer vos propres articles

Pour la plupart d’entre nous, un audit est un véritable cauchemar. Qu’une autorité gouvernementale épluche nos impôts ou que notre chef vérifie tous nos dossiers, il s’agit généralement d’un événement stressant et chronophage.

Pourtant, un audit n’est qu’une simple vérification ayant pour but de garantir que tout fonctionne bien et de mettre en lumière d’éventuels problèmes afin qu’ils puissent être réglés. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment auditer vos articles de blog de façon simple et efficace. Vous pourrez ainsi identifier et résoudre immédiatement tout problème d’optimisation ou de performance de site.

Pour auditer votre blog, suivez le guide !

Quand j’ai décidé de me lancer dans l’audit de mon blog, je n’avais aucune idée de ce que je faisais. Comme beaucoup, mon premier réflexe a été d’aller sur Google. Je suis tombé sur un article génial de Neil Patel qui rationalisait parfaitement le processus. Une fois mon audit terminé, j’ai apporté plusieurs changements et j’ai immédiatement constaté que les choses allaient dans le bon sens.

J’ai rédigé un guide étape par étape pour vous aider à auditer le contenu de votre blog et vous permettre d’écrire l’article parfait.

Étape 1 : créer une feuille de calcul

Vous pouvez pour cela utiliser le programme de votre choix. Personnellement, je trouve que Google Drive est l’outil idéal. Une fois connecté, créez un tableur comprenant les colonnes suivantes :

  • URL
  • Date d’audit
  • Plug-in Yoast
  • Attributs alt
  • Liens internes

Au final, votre document doit ressembler à ça :

auditbp2

 

Cette feuille de calcul vous permettra de vous organiser et de suivre votre avancement, au cas où vous devriez finir l’audit ultérieurement. Si vous avez plus d’un collaborateur, elle vous permettra aussi de travailler conjointement sans compromettre votre organisation.

Étape 2 : compiler la liste d’URL

Maintenant que le tableur est prêt, entrez les URL de vos pages et de vos articles. Avec WordPress, c’est simple. Il vous suffit d’afficher la liste des Posts/Pages et de sélectionner le filtre published (publié).

Ensuite, faites un clic droit sur l’option edit (éditer) de chaque post et sélectionnez copy link address (copier l’adresse du lien). Pour chaque article, collez le lien correspondant dans la feuille de calcul. Ces liens vous renverront immédiatement à la page d’édition de chaque post ou page.

Voici le processus à suivre :

auditbp3

 

Une fois que vous avez fait ça pour l’ensemble de vos articles et de vos pages, vous pourrez y accéder facilement et rapidement dans votre tableau de bord WordPress et ainsi poursuivre l’audit.

Étape 3 : vérifier les permaliens et le plug-in Yoast

Cliquez sur le premier lien de la feuille de calcul et examinez la page de modification. Commencez par la partie supérieure, qui contient le permalien. Il s’agit de tout ce qui vient après le nom de domaine dans votre URL.

auditbp4

Veillez à ce que le permalien :

  • ne dépasse pas 65 caractères ;
  • soit unique et adapté au contenu de la page ;
  • utilise des mots-clés ;
  • ne contienne que du texte (les chaînes aléatoires ou les chiffres sont interdits).

Rappelez-vous que si vous changez le permalien d’une page publiée, tous les liens renvoyant vers cette page cesseront de fonctionner. Pour tout changement, vous devez mettre en place une redirection 301. Si vous trouvez un permalien particulièrement mauvais, vous pouvez le marquer et y revenir plus tard pour le modifier et implémenter la redirection à ce moment-là.

Une fois que vous avez passé en revue le permalien, descendez en bas de la page et penchez-vous sur le plug-in Yoast. Si vous n’utilisez pas ce plug-in avec WordPress, téléchargez-le maintenant. Grâce à cet outil génial, vous êtes sûr que votre contenu est parfaitement optimisé.

Voici la dernière version du plug-in :

auditbp5

Comme vous pouvez le voir, elle vous permet d’indiquer votre principal mot-clé. Vous pouvez ainsi facilement modifier le titre et la meta description de votre page. En dessous se trouve une analyse détaillée du contenu. À cette étape, intéressez-vous au titre et à la meta description de la page.

  • Le titre doit être pertinent et accrocheur. Il faut donc qu’il inclue le mot-clé.
  • La description est destinée aux lecteurs et non aux bots de Google. Elle ne doit pas dépasser 160 caractères pour apparaître entièrement dans les résultats de recherche.

Étape 4 : vérifier le contenu et les attributs alt

Il reste encore un certain nombre d’éléments à auditer avant de passer à l’URL suivante. Après avoir vérifié les éléments hors page, passons maintenant aux éléments ayant trait au SEO. Commençons par le contenu. Veillez à ce que l’affichage WordPress soit défini sur visual (visuel) pour voir toute la mise en forme. Vous devriez obtenir ça :

auditbp6

Maintenant que vous pouvez facilement accéder à votre contenu, reprenez tout du début en tenant compte des éléments suivants :

  • Le texte doit être facile à lire.
  • Il ne doit pas contenir de fautes d’orthographe ou de grammaire.
  • Il faut utiliser des longues traînes.
  • Évitez de répéter trop souvent un mot-clé (aucun mot-clé ne doit apparaître plus de 5 fois sur une page).
  • Utilisez des titres, sous-titres et listes à puces pour organiser le contenu.

Il est essentiel de suivre les étapes que nous venons de voir pour bien rédiger et organiser votre contenu et écrire ainsi l’article parfait. Il est maintenant temps de s’intéresser aux attributs alt, c’est-à-dire aux descriptions des images. Elles sont indispensables pour l’optimisation des images. Ne les négligez pas ! Choisissez vos images et cliquez sur le bouton edit (éditer). L’écran qui apparaît doit ressembler au suivant :

auditbp7

Votre texte de remplacement doit décrire chaque image en détail, tout en utilisant également des longues traînes pertinentes. Ce texte permet à Google de comprendre et d’indexer vos images, puisque les robots d’indexation qui parcourent les pages Web ne peuvent voir une image et ne peuvent donc pas comprendre sa signification.

Vous avez terminé la première page ; ne vous arrêtez pas en si bon chemin !

À ce stade, notez toutes les informations pertinentes dans le tableur et passez à la page suivante. En vous organisant simplement, vous aurez fini en un rien de temps ! S’ils peuvent sembler anecdotiques, ces changements sont susceptibles d’influencer considérablement vos classements.

Vous avez vos propres astuces et techniques pour auditer un blog ? Partagez-les dans les commentaires.

À propos de l’auteur

Matt Banner se cache derrière On Blast Blog, un site Web qui vous apprend à créer et faire évoluer votre blog. Vous pouvez le suivre sur Twitter @blastyourblog.

Recevez des articles similaires dans votre boîte mail!

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actus et astuces e-commerce directement dans votre boîte mail. Je m’inscris

ShareTweet about this on TwitterShare on Google+1

Ajouter un commentaire

A propos de Les amis de Preston

Nous avons sélectionné les meilleurs contributeurs de la communauté PrestaShop pour vous présenter des astuces et conseils utiles concernant l'e-commerce. Pour en savoir plus sur l'auteur de chaque article, consultez l'encadré en bas de la page.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>